WILL GUTHRIE people pleaser (Kythibong records 2021)

will-guthrie-people-pleaser-kythibong-records-2021

Deuxième volume de ce montage musical initié par Will Guthrie. La pochette reprend le fameux graphisme du Unit Structure du génial pianiste Cecyl Taylor sur un disque Blue Note. Les morceaux ici ont été créés et assemblés pendant le confinement dans son studio à Indre tout proche de Nantes. Au menu, des enregistrements de batterie et des séquençages de samples.



Chris Corsano & Bill Orcutt made out of sound (LP Palilalia records 2021)

chris-corsano-bill-orcutt-made-out-sound-lp-palilalia-records-2021

Bill Orcutt tenait la guitare dans HARRY PUSSY il y a 30 ans dans un registre Noise Punk Impro et No Wave attirant tous les esprits libres épris de bruit et de bordel cacophonique. Le groupe s'est peu à peu délité, puis a disparu en 97. Quelques 45 tours sortent néanmoins encore, au coup par coup, sur le propre label de Bill Orcutt, Palilalia records (basé à San Francisco), tiré à 100 exemplaires, ça part en 20 minutes, pas le temps de se réveiller en France que le bandcamp de Orcutt annonce 'Not available'.



HENRY GRIMES TRIO : The Call (LP ESP Disk 2021)

henry-grimes-trio-the-call-lp-esp-disk-2021

'The call" est le premier album du contrebassiste HENRY GRIMES ((3/11/1935 / Philadelphie)  sous son propre nom. Enregistré en 1965, sorti en 1966. Durant les années 60, cet ancien musicien a tenu de main de maître son instrument dans les formations de Cecil Taylor, Don Cherry, Albert Ayler ou Steve Lacy pour les plus connus et est donc un habitué des maisons de disques de  freejazz de cette période (dont ESP fait partie)...



BLACK UNITY TRIO al-fatihah (Salaam Records 2020)

black-unity-trio-al-fatihah-salaam-records-2020
Basé à Cleveland/Ohio et d'abord duo (Yusuf Mumin* et Abdul Wadud**), le BLACK UNITY TRIO se forme grâce à l'arrivée du percussionniste Hasan Abdur Shahid***. Puis c'est parti, quelques concerts jusqu'à ce 24 décembre 1968, date à laquelle le trio enregistre ce superbe disque de Free Jazz émotionnel où Mumin développe son jeu dans de longues tirades façon COLTRANE**** ou Pharoah SANDERS de cette époque riche de liberté.


BROM : dance with an idiot (LP Trost records 2020)

brom-dance-idiot-lp-trost-records-2020

BROM est russe, et ruse, ce disque bleu versaillais n'est pas si bleuet que ça puisque c'est le neuvième album de ce quatuor. Lapshin à la basse, Kurilo batterie, Mikensky à la guitare (+ électronics) et Ponomarev au sax alto. Même si 'Salty peanuts' est de Dizzy GILLESPIE, BROM est pour moi plus proche de ZU que de n'importe quel illustre jazzman.. Fan de noise maigre et rêche, le quatuor alterne les structures en mode sueur de vainqueur. Batterie propre et précise, basse à compression et distorsion, la guitare mélange les pédales et sait aussi se sortir les doigts du f....



Rhodri Davies : An Air Swept Clean of All Distance (Alt. Vynil. 2014)

rhodri-davies-air-swept-clean-all-distance-alt-vynil-2014
Ce disque est sorti en 2014, il était inclus dans le coffret 'Pedwar' chez Alt. Vynil. où 4 Lps s'y trouvaient, un coffret introuvable (ou en tout cas que j'aimerais trouver à un prix d'ami) sensé établir un panorama musical complet sur le riche univers de l'anglais et harpiste Rhodri Davies. Même si on peut y trouver un autre parti pris, c'est ce 'An Air Swept Clean of All Distance' qui m'a totalement ébloui.


KUZU Hiljaisuus (Astral Spirits / Monofonus Press / Aerophonic Records 2018)

kuzu-hiljaisuus-astral-spirits-monofonus-press-aerophonic-records-2018

Cette folie ! Après le ORCUTT/CORSANO voici le trio KUZU avec DAVE REMPIS au sax (alto/tenor/baritone), TASHI DORJI à la guitare et l'incroyable TYLER DAMON à la batterie. Ca pourrait être du free rock, la guitare pratiquement noise boucle, cinglante crissante la batterie fine et frivole envoie le boulet, front baissé, yeux fermés, dans un tunnel, REMPIS n'a plus qu'à dérouler, ca crie, c'est libre, ca envoie du steack, c'est violent.



ELI KESZLER stadium / lasts signs of speed (shelter press 2018 / empty editions 2017)

eli-keszler-stadium-lasts-signs-speed-shelter-press-2018-empty-editions-2017
eli-keszler-stadium-lasts-signs-speed-shelter-press-2018-empty-editions-2017

Chronologiquement et esthétiquement, c'est vers le superbe double LP (Noir) de chez empty editions (Berlin) que je me dirige. Les webzines attirés par l’expérimentation commencent à découvrir le batteur ELI KESZLER dans son versant électronique. KESZLER collabore autant avec des fameux FreeJazzman (écoutez 'Ithaca' avec Joe-McPhee) que des expérimentateurs sonores volubiles (Oren Ambarchi). Il devient aussi connu par ses installations en musée, il s’intéresse aux nappes qu'il agrémente de ses rythmiques caractéristiques. Ses rythmiques ?



S'abonner à FREE