LIGHTNING BOLT s/t Cd Load Records 1997 - 2002

lightning-bolt-st-cd-load-records-1997-2002

Découvert l-année dernière par le biais de leur fabuleux ride the skies sur LOAD records, ce duo basse batterie (Providence) dans la veine noise/no wave décapante réédite son premier album de 1997, toujours chez l-américain LOAD RECORDS ! Un disque tout jaune empli de Fuzz à gogo, de rupture de rythmes à n-en plus finir, de crachats gras et visqueux au son do it yourself enregistré chez eux (au fort thunder...) dans des sessions live toutes en énergies ! Ca parle avec les tripes et c-est d-autant plus époustouflant !



CHEYENNE 40 : Cinquante (Tandori 2014)

CHEYENNE 40, Tandori, Attila Tralala, Etienne Disqs, love mazout, Et Mon Cul c'est Du Tofu ?

Je ne sais d'où ils sortent, si on en croit les mots clés de leur bandcamp, entre lille et la Hongrie, ca peut coller, mais on aurait aussi pu dire, entre les rots punk noise des BUTTHOLE SURFERS période "psychic" et la noise tendue du bulbe des BRAINBOMBS. C'est savamment dosé, une musique bien du front, tendue du slibard avec les seins à l'air. J'admire la voix, je la trouve terrible, j'ai pensé aussi aux DEAD KENNEDYS, à ARAB ON RADAR.



DIVORCE PARTY : Astrocongertion Oporium (Boom Boom Rikordz / Aphonia recordings 2012)

divorce-party-astrocongertion-oporium-boom-boom-rikordz-aphonia-recordings-2012

Boom Boom Rikordz, le label stéphanois en a plein le terril et parfois ça explose... Un conduit auditif bouché ? prend du "boom boom", un pétage de plomb mal controlé ? prend du "boom boom". Un pote t'annonce un cancer ? Prend du "Boom Boom" ? Ce quatuor basse guitare batterie voix est originaire des USA. De Ypsilanti  dans le Michigan (vu de Nantes, c'est vers Detroit... par là...).



TONNERRE MECANIQUE : s/t (Boomboom rikordz, Katatak, Tonnerrec. 2012)

tonnerre-mecanique-st-katatak-boomboom-rikordz-tonnerrec-2012

La French Connection a encore de beaux jours devant elle. Sous couvert de vieux travers Noise, ce trio bruitiste (guitare / basse / batterie) rocke brute et instrumental. L'accent du Sud ne chante pas, il se noie dans un déluge de larsens. Le bleu du ciel n'est qu'une facade, TONNERRE MECANIQUE ne sort jamais de son trou humide. C'est un rat d'égout qui sait s'enfermer pour nourrir de beaux projets noise.



GROUND : s/t (Set/30' records 2012)

ground-st-set30-2012

Que ne fut pas ma surprise de recevoir un tel objet dans ma boite aux lettres... 180 grammes de vynile d'une musique qui tourne en 45 tours et embaumé d'un bruitisme a faire rougir un grain de raisin blanc. GROUND est un trio nantais, du terroir Noise, à la NO WAVE bien pendante, qui sait faire vivre les grains du bruit, qui sait que le 45 tours sait rendre la dynamique et faire bourgeonner les distorsions quand l'enregistrement réussi.



TOTAL FUCKING BLOOD blaze the lord (Freedom From 2007)

total-fucking-blood-blaze-lord-freedom-2007

TOTAL FUCKING BLOOD de Minneapolis a débuté en tant que duo basse batterie en 2005 avec Pete Biasi (basse / chant) qu'on a déjà vu dans Double Bird, Signal To Trust, Falcon Crest(...) et de Ben Ivascu à la batterie qu'on a lui croisé dans STNNNG, Signal To Trust, Private Dancer(...).



ZEUS! s/t (Bar la muerte, Escape from today, Off-set, Sanguedischi, Shove, Smartz 2011)

zeus-st-bar-la-muerte-escape-today-set-sanguedischi-shove-smartz-2011

Quand on parle de Bologne, c'est soit pour la sauce de ses pâtes, soit pour son club de foot ou soit pour ses tremblements de terre... Mais peu pour ZEUS! Pourtant, quand on écoute ZEUS!, soit on part manger des pâtes, soit cela provoque direct un tremblement de terre... Car le duo italien développe un noise-jazz-grind rock des plus vivants. Paolo Mongardi et Luca Cavina se craquent dans un disque baroque, intelligent et vivifiant. Baroque parcequ'à en foutre partout, ils ont l'intelligence de n'en montrer pas tant que çà. C'est étonnant.



SKOAL KODIAK Kryptonym Bodiak (Load records 2011)
skoal-kodiak-kryptonym-bodiak-load-records-2011

Baigné dans la sauce hypnotique depuis leur tout jeune âge, les américains de SKOAL KODIAK ont vécu de drôles de moments à l'écoute de LIQUID LIQUID, de CHROME ou plus généralement de toute la franche de drogués New Yorkaise des années No Wave à la fin des années 70. La basse et la section rythmique ont tout pour plaire.

STNT jeu 26/04/2012 - 23:20

S'abonner à NO WAVE