NEUROSIS

CONVERGE MODERN LIFE IS WAR dimanche 3 avril 2005, 13 euros Le Confort Moderne, Poitiers

CONVERGE_MODERN LIFE IS WAR_dimanche 3 avril 2005, 13 euros

A l’occasion de la sortie de l’excellent sixième album de Converge (si j’ai bien compté) ; « no heroes » il est grand temps de revenir, sur leur passage en France courant printemps 2005. Pour moi c’est une fois de plus au Confort Moderne de Poitiers, qui courait après les Bostoniens depuis quelques années déjà, qu’aura lieu la rencontre. Si je me souviens bien cela doit être la quatrième fois que j’assiste à un concert de Converge. J’ai toujours essayé de les voir pour chaque album depuis qu’ils ont osé traverser l’atlantique pour rejoindre la vieille Europe à la fin des années 1990.



Tags

NYMPHEA démo cdr autoproduction 2005

NYMPHEA démo

C’est pas tout les jours que sort de la ville de Lorient pareil groupe donc autant en parler même si le combo semble rencontrer régulièrement des problèmes de line up. Je tiens là quatre titres de sludge post hardcore métallique qui transpirent la mélancolie et le désespoir dans la lignée de Isis ou Cult Of Luna. Rien bien original actuellement, c’est vrai. J’ai l’impression que dans chaque ville de France de plus ou moins 40000 habitants il y a un clone du même type…ou presque. Qu’importe !



Tags

MORGUE barbed wire cranium cd Basement Apes Industries 2004

MORGUE barbed wire cranium

En attendant un futur album, Morgue nous revient avec ce nouveau EP qui risque d’en retourner plus d’un et pour un sacré bout de temps. En effet Morgue signe là deux titres monstrueux. Entre métal, death, grind, hardcore, sludge, math core, Morgue ne choisit pas et nous sert une raclée qui chauffe sévère. « process » et « 5 days to pandemonium » nous présentent l’étendue des ravages musicaux que le combo est capable d’infliger à la terre entière.



MASTODON leviathan cd Relapse 2004

MASTODON leviathan

Si « remission » m’avait mis une bonne petite claque avec son métal si particulier, dense et divinement ingénieux, « leviathan » semble n’être que la face b. Si les vastes influences de Mastodon avaient été particulièrement bien digérées sur les précédents efforts, sur ce nouvel opus on est plus près d’une succession de clins d’œil à ces mêmes influences qu’autre chose.



XNOYBIS solace cd XNB records 2007

XNOYBIS solace

Portant le même nom qu’un morceau de Godflesh se trio basé dans l’Oise ne cache pas sa principale influence. Aux premières écoutes le son sourd (??) de la prod’ du disque n’aide pas à rentrer dans ces neuf morceaux assez inégaux aux relents noise indu comme vous l’aurez bien sûr deviné. Pourtant en dehors de certaines évidences il émerge de ces chansons quelques idées plutôt bien amenées. Savoir porter des ambiances rageuses vers des horizons dépressifs est sûrement l’une d’entre elles. Pourtant, je préfère quand le combo se montre nerveux et cogneur comme sur « skinned ».



OMEGA MASSIF geisterstadt cd Radar Swarm Records 2007

OMEGA MASSIF geisterstadt

Ces allemands de Wurtzbourg ont sorti une démo en 2005 qui a plutôt marqué les aficionados de rock instrumental à tendance heavy et épique. En 2007 Omega Massif sort son premier album qui m’a fait un joli effet. Très contemporain, on pourra situer grossièrement ce quatuor entre les débuts d’Isis (Celestial, inclus) et un Pelican qui aurait pondu un opus entre ses deux premiers albums (??). Pas convaincu ? Moi non plus ! Au-delà de ces deux évidences musicales.



KONGH counting heartbeats cd Trust No One Records 2007

KONGH counting heartbeats

Ce premier album des suédois de Kongh retentit comme un coup de tonnerre dans le paysage sonore sludge doom des années 2000. Non pas que Kongh réinvente un style ou un genre à lui tout seul. Cela serait trop facile. Trop simplificateur et sûrement faux. Mais disons que ces cinq titres (pour plus d’une heure de zik !) font plus que du bien à une musique qui me touche qu’une fois sur cinq. Le fait de savoir que le trio possède un background qui vient autant du blues que du grindcore joue t il sur ma perception de cet album ???



BRAZEN KEVLAR split cd Snuff records 2001

brazen-kevlar-split-cd-snuff-records-2001

Ce double cd deux titres est un très bel objet. Qui a dit que tout ce qui est petit est mignon ? Derrière la façade on retrouve enfin des nouveaux morceaux de Brazen après leur terrible maxi de l’an 2000. Le premier est une longue montée un peu psyché pour le Brazen émo noise tendu qu’on connaît. Difficile de pas entendre l’influence des derniers Cave in. Non pas dans la composition elle même, mais plutôt dans la liberté du ton musical employé. Pour une entrée en matière c’est pas mal même si l’auditeur moyen de Brazen (moi !) est un peu déboussolé.



Tags

BLACK COBRA bestial cd Delboy Records 2006

BLACK COBRA bestial

Formé autour d’ex Cavity, 16 et actuel Acid King, Black Cobra ne risquait donc pas de faire dans la légèreté. C’est le cas avec ce premier opus, « bestial ». Difficile de trouver meilleur titre d’album pour ces onze titres qui plombent sévères entre doom, sludge et post hardcore corrompu jusqu’au plus profond des entrailles de l’âme humaine! Accordé très, très bas, si bas que les instruments à cordes électriques ne font plus qu’un pour allumer le bulldozer qui te ratatine le crâne à grands coups de riffs pachydermiques.



YEAR OF NO LIGHT démo cdr Radar Swarm Records 2005

YEAR OF NO LIGHT démo

C’est à croire que l’agglomération bordelaise est minuscule car on croise ici une nouvelle fois du beau monde déjà vu entre autres dans…Metronome Charisma. Cette fois-ci on n’a pas droit à du « screamo chaos core lalala » mais plutôt du post hardcore dépressif tendance sludge. Avec cette démo on marche sur les pas d’un Isis ou d’un Cult Of Luna... bah tiens, il y avait longtemps ? ! C’est bien fait mais nombreux sont les groupes jouant actuellement dans le même registre et rares sont ceux qui arrivent à se démarquer du troupeau.



Tags
S'abonner à NEUROSIS