RAEIN il n-y a pas d-orchestre lp React With Protest 2003

RAEIN il n-y a pas d-orchestre

Avec ces dix titres furieux, les Italiens de Raein (avec un membre de La Quiete) mettent les choses au clair dans la nébuleuse « screamo hardcore ». Le combo a lâché entre le premier et ce second album, un certain héritage métallique un poil encombrant. Du coup on se retrouve avec un groupe qui sait retranscrire avec une rare justesse ses émotions les plus fortes. Ce qui caractérise la musique de Raein c’est bien cette explosion des sentiments.



Tags

DAITRO SED NON SATIATA split CD Red Cars Go Faster / Echo Canyon 2008

DAITRO_SED NON SATIATA_split

En attendant que j’arrive un jour à mettre en page l’interview de Daïtro (si, si on va y arriver !!) petit passage obligé par leur dernière production discographique en date qui s’avère être un split album partagé avec leurs amis Toulousains de Sed non Satiata. C’est les gars du sud qui ouvrent le bal avec leur émo hardcore qui a pris un virage mélodique très net sur ces nouveaux morceaux. Moins énergique, plus sur la réserve leurs quatre nouvelles chansons n’arrivent pas autant à me convaincre que leur premier EP.



DIP LEG the sympathy without love cd Satire Records/Papakerma/ I’ve Come For Your Children 2004

DIP LEG the sympathy without love

Jolie petite trouvaille en provenance du Japon, Dip Leg crée le pont quasi parfait entre le lyrisme écorché vif d’Envy et la passion rageuse de Yage ou de 400 Years. Mais Dip Leg a déjà dépassé le stade de rendre hommage à ses inspirateurs. Le quatuor développe de longues compositions aux multiples soubresauts qui invitent à pénétrer un univers sombre et tendu où les émotions sont toujours magnifiées par des mélodies qui cartonnent la gueule simplement. Quelques breaks jazzy rajoutent du piment à la sauce afin de nous surprendre au coin du morceau.



Tags

SED NON SATIATA le ciel de notre enfance 12- Pure Pain Sugar, Puzzle Records, Alchimia 2005

SED NON SATIATA le ciel de notre enfance

Ces cinq titres de ce groupe du sud ouest de la France sont sûrement ce que j’ai entendu de plus excitant en matière d’émo hardcore l’an passé. Vous pourriez rétorquez aussitôt que vous voilà bien avancé avec pareille introduction. Ce n’est pas faux. Mais le genre semble parfois tellement en bout de course que lorsque je tombe sur un truc qui me faire frémir je ne peux tenir ma plume. Sed Non Satiata ne change pas forcément grand-chose dans la fond, ni dans la forme finalement.



Tags

THE ASSISTANT we’ll make the roads by walking cd Nova Recording 2003

THE ASSISTANT we’ll make the roads by walking

The Assistant n’a pas choisi entre ses multiples influences. Seul le brassage des riffs, des changements rythmiques, des breaks incisifs peut satisfaire le quatuor dans son expression sonore. Si le métal hardcore noise de Converge, les débuts de Cave In ou l’émo hardcore de You and I, de Yage vous torche la gueule comme il faut, the Assistant risque de vous interpeller un temps soit peu. Les déflagrations soniques au menu prennent l’espace et le temps qui s’offrent à eux afin de développer souvent sur plus de six minutes, des fresques avides de sens et de questions.



Tags

THE ROBOCOP KRAUS they think they are the Robocop Kraus… cd Epitaph / Lado Records 2005

THE ROBOCOP KRAUS they think they are the Robocop Kraus…

Même si on retrouve à quelque chose près les Robocop Kraus là où on les avait laissés sur « living with other people » on reste malgré tout surpris par les premières écoutes de ce quatrième album. Surpris par le chant qui sent le forcé…le « j’en fais trop ». Trop travaillée la voix fait perdre du naturel aux compos des allemands…alors que c’était l’un des objectifs fixés par le groupe avant de rentrer en studio, revenir à l’essentiel ? !



Tags

YAPHET KOTTO we bury our dead alive LP Ebullition 2004

YAPHET KOTTO we bury our dead alive

Au fil des ans, de nombreuses tournées et quelques disques, Yaphet Kotto s’est imposé le plus naturellement du monde comme l’une des références « émo hardcore » de ce début de siècle. Après un deuxième album qui avait tendance à s’essouffler sur la longueur, divers splits dispensables et autres participations inégales à des compilations, on retrouve le quatuor pour ce que j’espère être une « renaissance »... ou un truc dans le genre ! L’album s’ouvre sur une longue intro passe partout puis on décolle sévère avec « the heavy burden » qui porte bien son nom.



Tags

GAMENESS s/t cd Recap Records 2003

Gameness a laissé aux vestiaires son « hardcore new school » pour de beaux habits « screamo hardcore » pourrait-on dire en guise d’introduction. C’est fait ! Le groupe parisien se fond dans le moule tout en y injectant une petite dose de « métal noise core » bouillant. Quand Yage, Frail, Botch et compagnie se retrouvent dans le même four, la lave est en fusion. Là où s’arrêtent de nombreux groupes du genre actuellement, Gameness saute le pas. Le quintet laisse place à ses influences heavy. La musique devient sombre, presque malsaine. L’ambiance est pesante tout le long du disque.



Tags

AGHAST consumer cd Wee Wee/ Rejuvenation / Error! Records 2006

AGHAST consumer

La musique des Tarbais m’a toujours emballée depuis leurs premier pas discographique. Alors pourquoi eux plutôt qu’un autre groupe d’émo punk hardcore me demanderez vous ? J’en sais fichtrement rien !! Bah à la première écoute ça saute pas aux oreilles mais il n’en faut pas beaucoup d’autres pour constater à quel point les petits gars du sud sont parmi les rares combos du moment à proposer une musique d’un genre sur représenté qui sait sortir du lot à l’aide d’une inspiration mélodique ravageuse.



Tags

THE FICTION I told her that I like living in a box cd Level Plane 2004

THE FICTION I told her that I like living in a box

Passé inaperçu, pris dans une avalanche de disques, ce premier album de The Fiction a eu le temps de mûrir. Et on profite d’une période plus digeste pour en reparler. Un constat, ce disque s’inscrit complètement dans la couleur musicale du label Level Pane. En effet on a droit à un émo hardcore qui tient autant des formations des années 1990 (Spirit Assembly, Indian Summer, Maximillian Colby…) que de celles qui ont passé le cap de l’an 2000 à savoir ; Off Minor, Yage, Yaphet Kotto, etc...



S'abonner à YAGE