THE ROBOCOP KRAUS they think they are the Robocop Kraus… cd Epitaph / Lado Records 2005

THE ROBOCOP KRAUS they think they are the Robocop Kraus…

Même si on retrouve à quelque chose près les Robocop Kraus là où on les avait laissés sur « living with other people » on reste malgré tout surpris par les premières écoutes de ce quatrième album. Surpris par le chant qui sent le forcé…le « j’en fais trop ». Trop travaillée la voix fait perdre du naturel aux compos des allemands…alors que c’était l’un des objectifs fixés par le groupe avant de rentrer en studio, revenir à l’essentiel ? ! Vouloir jouer d’une façon plus directe une musique qui l’était déjà beaucoup peut laisser perplexe…au vu du résultat franchement passable sur une bonne moitié des morceaux, la question se doit d’être posée. The Robocop Kraus ne prendra son envol qu’à partir de « all the good men », titre ultra dansant très New Order, seul vrai hit de l’album. Ce qui est peu pour cette machine à tubes que sont les Robots…souvenez-vous de l’indéboulonnable « tiger ». Les premiers morceaux de l’album pas très inspirés cherchent à donner un second souffle au groupe... en vain ! ! Et quand le quintet s’amuse à marcher sur les plantes bandes des vedettes du moment (Radio 4, Block Party…)…c’est pour mieux se vautrer sur le faux tube disco punk « in fact you’re just fiction ». J’ai largement plus apprécié la seconde partie du disque quand the Robocop Kraus joue à fond la carte pop rock new wave. Certes le tempo avance au ralentit mais il laisse place parfois à une légère tension punk rock qu’on croyait à tout jamais perdue en début d’album. On retrouve aussi des moments plus « émo pop » qui peuvent renvoyer à certains passages de « Inferno Nihilistique 2000 »... dommage qu’il manque l’étincelle qui nous fait habituellement chavirer dans une danse endiablée. Perso, les chansons que je trouve les plus « réussies » sont celles qui savent monter en régime (concerned, your secular friends par exemple) ou le beau clin d’œil cabaret folk rock à leurs amis de World Inferno Friendship Society sur « life amazes us despite our miserable future ». Sur cette chanson le travail sur la voix fait ici toute la différence, j’avoue ! Vous l’aurez compris « they think they are the Robocop Kraus » est un album inégal qui ne décolle jamais vraiment…pas complètement raté juste mi-figue, mi-raisin ! Il laisse un arrière goût de trop peu ou de pas assez, surtout si on a connu l’ivresse des précédents opus. Heureusement il reste les concerts… http://www.therobocopkraus.de http://http://www.epitaph.com

Tags


The website encountered an unexpected error. Please try again later.