DRAFT Slow motion suicide Les disques du hangar 2006

Originaire du Havre, DRAFT joue un screamo mâtiné de post-hardcore plutôt bon, bien que dénué d’originalité, et qui donne lieu à des morceaux plutôt bons L’album qui en résulte est un véritable exutoire, efficace et percutant, et qui exhale sur certains passages une noise elle aussi de qualité Voix hurlées, rythmique changeante et bondissante et guitares présentes et percutantes, parfois plus modérées comme sur le break de « Love is a black orchid », font la force de ce disque plutôt prometteur pour une formation en plein essor, qui s’apprête d’ailleurs à sortir son second disque après s’être séparée de son chanteur En outre, le dernier titre, un « Spleen » chanté en français et qui donne une coloration radicalement différente à « Slow motion suicide », tout au moins sur son introduction, amène un court moment de variété plutôt apprécié. Et DRAFT, s’il privilégie un climat avant tout « braillard » et rentre-dedans, tente sur quelques plages, de façon éphémère mais tangible, de nuancer son propos Malheureusement, la diversité n’est ici que trop embryonnaire et cette carence dessert un disque qui affiche pourtant au départ, dans le style qui le concerne, de belles promesses. Attendons donc la suite, proche et dont on espère qu’elle nous amènera cette pluralité tant attendue, le groupe ayant de toute évidence le potentiel pour imposer cela et nous réjouir cette fois de façon plus durable. http://www.myspace.com/draftcore

Tags


The website encountered an unexpected error. Please try again later.