DAVID WATSON finguring an idea (XI Recordings 2007)

david-watson-fingering-an-idea

On part tater de la cornemuse, celle qui couine au delà des Océans, je parle de la cornemuse de David WATSON (newZélandais) que j’ai pu découvrir au festival CABLE 2012 (5ième du nom... ) très loin de la parade et des paillettes du premier dimanche de chaque mois d'août du festival inter-celtique de Lorient. DAVID WATSON est connu pour avoir créé Braille Records et le festival Off the Deep End au milieu des années 80, il a joué avec ZORN et a utilisé son bourdon pour draguer tout le New York expérimental depuis 1987. Le bourdon, c’est le nom de chaque tuyaux de l’engin et par corrélation de la sonorité que fait la cornemuse quand elle ressemble au bruit du vol de qui vous savez... John Zorn, Lee Ranaldo, Christian Marclay, Ikue Mori, Rhys Chatham, Jonathan Kane , Zeena Parkins ont collaboré avec WATSON. Vous voyez l’univers. Son disque “figuring an idea” m’a mis une baffe, double cd d’un ton bleuté sur le label de Phill NIBLOCK / XI Recordings 2007. Tout d’un jet, tout dans le lard, de l’ambient noir, qui appuie toujours au même endroit, d’une puissance rare, WATSON joue dur, ne fait aucun compromis (La mélodie ? au chiotte la mélodie...), tout boucle et ne parle que d’une voix. Sur le second disque (sinisterX) apparaît une guitare électrique, free, fini la cornemuse, voici l'instrument par lequel il a commencé le WATSON... et ce n'est pas ce que je préfère... Ambient et posé dans le style Mazzacane Connors et comme un goût de déjà entendu... je préfère le premier disque... Une bien belle découverte néanmoins que je vous recommande chaudement...

 

 

 



The website encountered an unexpected error. Please try again later.