DECAHEDRON disconnection imminent cd Lovitt Records 2004

DECAHEDRON disconnection imminent

Après un premier maxi (pas indispensable !) sorti sous le nom de The Black Sea, voici le retour des deux ex-Frodus et du Joe Lally de Fugazi… via un premier album assez attendu par les fans des deux groupes précités. Depuis la sortie de ces onze titres Joe s’est retiré de la formation pour raisons familiales…il a été remplacé depuis... l’aventure continue ! Revenons à ce disque beaucoup plus abouti que le premier essai du combo, pour les intéressés ne vous inquiétez pas, on retrouve une bonne partie du passé musical des gaziers dans la musique de Decahedron…sans aucun doute. Prenez donc une petite louche du dernier effort de Frodus, à savoir un post hardcore « made in D.C » virulent, froid et très typé et à cela ajoutez le jeu de basse assez reconnaissable de Joe Lally et vous aurez une petite idée de « disconnection imminent ». Quand le groupe ne part pas dans des instrumentaux bien foutus mais qui n’apporte pas grand chose au disque (remplissage ? ?), la musique de Decahedron peut faire penser aux travaux d’un Kérozène 454 en moins spontané, à un The Most Secret Method lent et sombre et…inévitable ! ?…à un Fugazi …plus « steady diet of nothing » que « the argument », si vous voyez ce que j’essaye de dire par-là ? ? ! ! Ce premier album possède de jolis morceaux, qui raviront les ultra fans du genre…et des musiciens. Mais il risque d’en laisser quelques-uns sur le bas côté de part le ton un peu réchauffé de l’ensemble et la sensation d’une musique froide et distante qui n’aide pas à pénétrer un univers musical faussement balisé. Bref ça fond pas dans la main…ni dans la bouche. A écouter dans tous les cas ? ! http://www.decahedron.net http://www.lovitt.com

Tags


The website encountered an unexpected error. Please try again later.