AKIMBO navigating the bronze Alternatives Tentacles Records 2007

AKIMBO navigating the bronze

Oublie le dernier et excellentissime opus d’Akimbo à savoir le terrible « forging steel and laying stone ». Et replonge toi dans le hard rock des 70’s de ton cousin…. Je caricature bien évidement mais il y a de ça l’ami ! En gros, met de côté la furia « post hardcore » (si on veut ?!) des guitares de Jared Burke Eglington et Patrick Cunningham, si tranchantes sur « forging steel and laying stone » et laisse place au énième nouveau guitariste (la liste est longue depuis les débuts du groupe) Aaron Walters, qui a rejoint le combo fin 2006 pour une longue tournée, durant laquelle il a du faire l’affaire. Pour l’avoir vu et entendu en concert le gars assure quand il s’agit de jouer les vieux morceaux mais pour composer c’est une autre histoire je serai tenté de dire. Alors oui faites moi le procès du genre « il ne faut pas comparer les albums d’un même groupe », blabla, blabla… « surtout quand il y a un changement de personnel », blabla…je m’en fous! Si je veux écrire que ce nouvel album pue des pieds sur une bonne moitié des titres, entre autre à cause des riffs de grattes pas tous très inspirés je l’écrirai mon petit bonhomme. Parce que recycler des plans de Led Zep à la sauce stoner il y en a un paquet de groupes qu’ils l’ont fait avant Akimbo. Que l’idée peut encore fonctionner j’en suis convaincu ! Mais si tu ne fais pas un minimum d’efforts pour y apporter un « truc » à toi…ça sent le roussi. Bien sûr la section rythmique, âme du groupe, est toujours aussi en tranchante. Le jeu explosif de la paire fondatrice peine malgré tout à sauver les meubles parfois, pas aidé non plus par le chant un chouia forcé et monocorde. Et si l’entame du disque est excitante dans cette évolution de registre j’avoue que mon attention tend à diminuer au fur et à mesure qu’on va plus loin dans cet album loin d’être foireux mais qui fait pâle figure vis-à-vis…enfin vous m’avez compris…Alors il ne reste plus que les concerts monstrueux me demanderez-vous?? Non, car j’y trouve quand même quelques bons morceaux sur cette petite galette, comme « huge muscles », « you can hear the honey » ou bien…... Allez je fais la gueule mais avec le temps je me l’enfile tranquille ce « navigating the bronze » comme quoi rien n’est jamais perdu. Pas de quoi rompre les fiançailles mais pour la demande en mariage on attendra un peu… http://www.livetocrush.com/ http://www.alternativetentacles.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.