JOE MCPHEE & PAAL NILSSEN-LOVE lift every voice and sing (Smalltown Supersound - AFJ Series 2019)

joe-mcphee-paal-nilssen-love-lift-every-voice-and-sing-smalltown-supersound-afj-series-2019

Le duo est un duo de stars dans ce petit milieu, JOE MCPHEE au sax et à la 'pocket trumpet' acoquiné comme souvent avec cet énergique batteur qu'est PAAL NILSSEN-LOVE. Un duo dans l'écoute, PNL à l'affût, attend dans l'espace tandis que les volutes de JMP embaument l'atmosphère. Paisible. La caisse claire se réveille, le timbre grésille, ça cliquette sévère et le soleil se lève sur 'Consideration' dont la puissance live me donne des envies de téléportation pour assister à un de leur concert.

LET THERE BE FREE MEN this is our language quartet (Trost records 2021)
LET THERE BE FREE MEN this is our language quartet (Trost records 2021)

Ce quartet sort son troisième disque à ma connaissance. Rodrigo Amado, Joe McPhee, Kent Kessler et Chris Corsano produisent ici un disque un peu plus calme que leur précédent (qui reste mon favori). Tension (parfois convenue), virevoltage de cuivres à l'écoute, on nage en fermant les yeux, eux sont parfois en apnée, ça démarre tranquille en mode moite puis le soleil se lève grâce à l'énergie débordante de cet incroyable Chris Corsano*. On est embarqué dans une descente enivrante et explosive où les poils de moustache  de l'un font des clins d'oeil au crâne chauve de l'autre.

Valery John Klebar Mon 31/01/2022 - 21:03

Chris Corsano & Bill Orcutt made out of sound (LP Palilalia records 2021)

chris-corsano-bill-orcutt-made-out-sound-lp-palilalia-records-2021

Bill Orcutt tenait la guitare dans HARRY PUSSY il y a 30 ans dans un registre Noise Punk Impro et No Wave attirant tous les esprits libres épris de bruit et de bordel cacophonique. Le groupe s'est peu à peu délité, puis a disparu en 97. Quelques 45 tours sortent néanmoins encore, au coup par coup, sur le propre label de Bill Orcutt, Palilalia records (basé à San Francisco), tiré à 100 exemplaires, ça part en 20 minutes, pas le temps de se réveiller en France que le bandcamp de Orcutt annonce 'Not available'.

HENRY GRIMES TRIO : The Call (LP ESP Disk 2021)

henry-grimes-trio-the-call-lp-esp-disk-2021

'The call" est le premier album du contrebassiste HENRY GRIMES ((3/11/1935 / Philadelphie)  sous son propre nom. Enregistré en 1965, sorti en 1966. Durant les années 60, cet ancien musicien a tenu de main de maître son instrument dans les formations de Cecil Taylor, Don Cherry, Albert Ayler ou Steve Lacy pour les plus connus et est donc un habitué des maisons de disques de  freejazz de cette période (dont ESP fait partie)...

BLACK UNITY TRIO al-fatihah (Salaam Records 2020)

black-unity-trio-al-fatihah-salaam-records-2020
Basé à Cleveland/Ohio et d'abord duo (Yusuf Mumin* et Abdul Wadud**), le BLACK UNITY TRIO se forme grâce à l'arrivée du percussionniste Hasan Abdur Shahid***. Puis c'est parti, quelques concerts jusqu'à ce 24 décembre 1968, date à laquelle le trio enregistre ce superbe disque de Free Jazz émotionnel où Mumin développe son jeu dans de longues tirades façon COLTRANE**** ou Pharoah SANDERS de cette époque riche de liberté.
BROM : dance with an idiot (LP Trost records 2020)
brom-dance-idiot-lp-trost-records-2020

BROM est russe, et ruse, ce disque bleu versaillais n'est pas si bleuet que ça puisque c'est le neuvième album de ce quatuor. Lapshin à la basse, Kurilo batterie, Mikensky à la guitare (+ électronics) et Ponomarev au sax alto. Même si 'Salty peanuts' est de Dizzy GILLESPIE, BROM est pour moi plus proche de ZU que de n'importe quel illustre jazzman.. Fan de noise maigre et rêche, le quatuor alterne les structures en mode sueur de vainqueur. Batterie propre et précise, basse à compression et distorsion, la guitare mélange les pédales et sait aussi se sortir les doigts du f....

Valery John Klebar mer 21/04/2021 - 20:26

KUZU Hiljaisuus (Astral Spirits / Monofonus Press / Aerophonic Records 2018)

kuzu-hiljaisuus-astral-spirits-monofonus-press-aerophonic-records-2018

Cette folie ! Après le ORCUTT/CORSANO voici le trio KUZU avec DAVE REMPIS au sax (alto/tenor/baritone), TASHI DORJI à la guitare et l'incroyable TYLER DAMON à la batterie. Ca pourrait être du free rock, la guitare pratiquement noise boucle, cinglante crissante la batterie fine et frivole envoie le boulet, front baissé, yeux fermés, dans un tunnel, REMPIS n'a plus qu'à dérouler, ca crie, c'est libre, ca envoie du steack, c'est violent.

FIRE! the hands (Rune Grammofon 2018)

FIRE! the hands (Rune Grammofon 2018)
La basse de Johan BERTHLING est proéminente, ronde et puissante, droite même, entreprenante et c'est avec elle que ce disque commence. La batterie emmenée par Andreas WERLIIN bat le rythme, sans fioriture. C'est du rock quoiqu'on en dise.  Elle martèle son rythme tout au long du disque. GUSTAFSSON monte sur sa moto et se la joue rockeur. Un coup d'accélérateur, puissance max. Il lance ses tirades, ca décolle, accrochez vos ceintures. Il faut écouter ca fort. Play Loud. Le rock de FIRE! ca lui permet de poser les choses.

Mette RASMUSSEN Chris CORSANO Duo : All The Ghosts At Once (Relative Pitch Records 2015)

mette-rasmussen-chris-corsano-duo-all-the-ghosts-once-relative-pitch-records-2015

Duo de jeunes, duo punchy, la danoise Mette Ramsussen à l'alto rythme le flux de l'explosif et maître américain de la batterie qu'est Chris CORSANO. Une référence et un gage de qualité ! Le set est intense, enregistré en studio, d'une puissance folle. De ponctuation en alexandrin, le disque part sur les chapeau de roue, CORSANO à l'esprit qui galope... et les poignets en or... Quelle énergie, quelle finesse. RASMUSSEN n'est pas en reste, capable autant de susurrer, de ponctuer que de tout dévaster sur son passage.

S'abonner à FREE JAZZ