TIM PRESLEY : the wink (Drag City 2017)

tim-presley-the-wink-drag-city-2017

TIM PRESLEY est loin d'être un inconnu. Guitariste dans WHITE FENCE (7 albums), TY SEGALL sur le LP « Hair » mais aussi copain copain de la délicieuse CATE LE BON avec laquelle il a crée le groupe DRINKS, il décide aujourd'hui de poursuivre en solo avec ce premier album... Après un morceau introductif étonnant, le californien débarque nonchalant derrière des mélodies frêles, son chant décalé et son jeu de guitare gavé de références pop garage éclopées. J'aime sa pop, son coté engourdi, cette guitare molasse et ses clins d'oeil intelligents. TIM PRESLEY, ce n'est pas JESSE GARON même si son nom aurait pu y faire penser, il n'est pas non plus mort comme le dit jumeau du ELVIS mais il a l’oreille ouverte et un panel de goûts superbement vaste. Je pense à Cate LE BON, aux Pastels, à tous ces groupes qui ont érigé la nonchalance en étendart et le gout de l'abrasif ailleurs que dans le muscle. Le disque est produit par CATE LE BON, ca veut tout dire.

PS : monsieur est peintre et s'avère être tout aussi talentueux au regard de cette pochette et des différentes toiles accessibles depuis... la toile... 



The website encountered an unexpected error. Please try again later.