L’ENFANCE ROUGE Krsko-Valencia T-Rec 2006

Groupe franco-italien incluant en son sein François R.Cambuzat (de la famille d’Amaury Cambuzat des légendaires ULAN BATOR, autre groupe à la démarche individuelle et éloignée de tout esprit mercantile), l’Enfance Rouge n’a pas son pareil pour nous concocter ce mélange détonnant et haut en couleurs entre rock noise et instant d’accalmie toute relative sur fond de chant en français ou en italien, le tout sur dix-sept titres et autant de réussites éclatantes. En outre, les textes au contenu littéraire et énigmatique apportent un plus à ces morceaux uniques et prenants, aussi faussement sereins en certaines occasions qu’ils peuvent être tourmentés en d’autres. Le trio se permet même, en fin d’album, une reprise de mémorable « Aux sombres héros de l’amer » de Noir Désir, qu’il rejoint dans l’esprit, nous rappelant par la texture de ses compositions des morceaux tels que « 7 minutes » ou « One trip/One noise » sur l’abum Tostaky notamment Le rythme se fait alerte ou pesant, les climats changeants et toujours prenants, les guitares volubiles et indomptables se mettant au diapason d’un chant rageur et écorché…vif. Il en résulte un opus passionnant, à écouter d’une traite et sans mettre en avant le moindre titre tant cet album s’impose comme un tout. Le seul « défaut » étant que le côté singulier de L’Enfance Rouge peut obliger à un certain effort d’écoute et d’acclimatation. Mais passé cet étape, le résultat est tel et le plaisir si intense que l’on y revient sans compter, comme avec tous ces albums qu’il faut « aller chercher » et qui dévoilent toute leur richesse au fil des écoutes. Autre atout, la présence d’un chant féminin marquant qui contrebalance parfaitement l’organe vocal de Cambuzat et s’en veut parfaitement complémentaire Cosmopolite et transculturel, ethnique dans ce qu’il dégage en termes de sonorités et de vécu (réel ou imagé), ce disque au titre parlant est à lui seul un véritable voyage et une orgie de sons noise tout simplement indispensable et addictive A découvrir rapidement, donc, pour ceux qui n’auraient pas encore l’immense privilège de se « frotter » à la musique de l’Enfance Rouge. http://www.enfancerouge.org http://www.virb.com/enfancerouge



The website encountered an unexpected error. Please try again later.