FRESHKILLS creeps and losers cd Arclight Records 2006

FRESHKILLS creeps and losers

A la première écoute ces new yorkais peuvent vous donner une bien mauvaise impression tant leur musique peut être assimilée à toute cette vague (usante !) de groupes qui nous refont le coup d’un pseudo revival post punk sauce 1980. Freshkills mérite bien plus que ça (ouf !). Si ces neuf titres piochent bien profond dans le paquet de lessive Wire, Joy Divison ou the Chameleons (du coup on pensera aussi à Interpol surtout à cause d’une voix qui rappelle…) c’est pour mieux y chercher le cadeau Bonux à l’intérieur. Et ce cadeau c’est plutôt du côté de Fugazi qu’on le trouvera. Oui Fugazi tant une bonne partie de ces morceaux m’y font penser en raison d’une écriture semblable à celle entendue à l’époque des albums « repeater » ou « steady diet of nothing ». Ceux qui appréciaient les excellents The Murder City Devils pourront aussi y reconnaître leurs petits. Les guitares de Freshkills savent s’émanciper de ces lourdes influences. C’est ainsi qu’elles s’accordent de jolis élans soniques et mélodiques dans la lignée des débuts de Drive Like Jehu, ce qui ne gâche rien bien sûr ! Les trois quart des tracks de ce premier album fonctionnent à plein sur mon petit cerveau. Même si sur la fin j’ai tendance à lâcher l’affaire. J’ai comme l’impression d’entendre une redite du début, un peu comme si le groupe tirait sur la corde de ses idées et de son songwritting pourtant bien en place, peut être trop ? Le chant bavard, très présent n’y est peut être pas pour rien ? Malgré tout « creeps and losers » est à découvrir, assurément ! http://www.fresh-kills.com http://www.arclightrecords.com

Tags


The website encountered an unexpected error. Please try again later.