ORTHRELM ov cd Ipecac Recordings 2005

ORTHRELM ov

Moi qui sort d’une série pop, me v’la confronter à ce disque. Faut se le taper. Un morceau. 44 minutes. Exercice de style chez IPECAC. On nous mène la vie dure. Juxtaposition de parties batterie guitare, on crispe, on ne tient plus en place. Pas d’aération, manque d’air, claustro que j’deviens. Le duo américain, habitué à des écarts free rock, cherche aujourd’hui la répétition, on pense indéniablement au génial TONY CONRAD (et je ne recopie pas la bio…), sonorités stridentes dans les cordes, tribales pour le rythme, on ne s’essouffle pas, c’est du bourrin, c’est du qui n’en veut. 44 minutes bordel. Et cette énergie… Vache… On pense à LIGHTNING BOLT, au FLYING LUTTENBACHERS, ce genre de sonorités habitées par une sorte de noise répétitive au minimalisme certain. Tout le monde ne pourra pas être convaincu par ce disque, c’est une évidence, une réelle expérience, et ce nouvel album est à vivre en tant que tel. C’est du costaud, mais une fois dedans, c’est bien le principe de la répétition qui fait tout son effet, on commence à transpirer, et là, et là, c’est moelleux à souhait et ca pète à la tête. A éviter d’utiliser trop proche des sprays plein de fréon, l’effet boule de neige est garanti… Bon, je passe à l’accordéon. http://www.ipecac.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.