HELIOGABALE blood cd A Tant Rêver Du Roi / Les Disques Du Hangar 2010

HELIOGABALE blood

La filiation par les mères, la Syrie, la puissance génératrice au féminin. La Syrie... bon... La Syrie en anglais oui. Avec l-accent bien beau. Comme celui de Lætitia Shériff quand elle sait rester seule. Qu-elle parle -grand mère- comme Heliogabale laisse le pourvoir à sa mère. Ce qui me paraît étrange dans ce nouveau HELIOGABALE, c-est qu-il tangue du côté d-OXBOW. Dans la manière de composer. Certes, on va me rappeler que Philippe Thiephaine joue sur le dernier live des américains (face -Here-) mais qu-importe, le 6ième album des parisiens me rappelle une manière particulière de poser la voix sur la mélodie (cf -foolish if- en écoute plus bas...). Les tubes murissent avec le temps, ils tombent logiquement, avec talent, versant indie rock, je dirais même - indie rock à l-ancienne - o my friends - foolish if - zigzag - Et même si l-accent plaintif me donne parfois l-impression de mater un film francais en anglais, les mélodies développées me font carrément dire qu-HELIOGABALE occupe le haut de la pile en ce moment quand une envie pop se fait sentir. Un disque sensible, super mélodique par rapport au précédent -diving room- mais quand c-est assumé, les idées foisonnent et les masques arty tombent. HELIOGABALE fait dans la mélodie et çà leur va bien. - Comme pour Lætitia Shériff, dommage que Sacha ne chante pas avec la baguette et le béret, HELIOGABALE aurait pu toucher le pactole radiophonique avec ce disque ! Remarque : -o my friend- est en clip sur le cd... <object width=100% height=40 data=http://official.fm/flash/fairplayer-small.swf?v=7c738d&feed=http://offi… type=application/x-shockwave-flash id=fairplayer><param value=high name=quality><param value=always name=allowScriptAccess><param value=transparent name=wMode><param value=true name=swLiveConnect><param value=vote=no&autoplay=0 name=flashVars></object> http://www.heliogabale.net http://www.atrdr.net

Tags


The website encountered an unexpected error. Please try again later.