TAPETTO TRACI Neurula A tant rêver du roi 2009

TAPETTO TRACI Neurula

Quartet non-conventionnel oscillant entre jazz…non-conventionnel, rock’n’roll, noise et musiques ethniques, les palois de Tapetto traci offrent sur cet album six titres assez longs, furieux comme peut l’être ce bien-nommé Déraison en ouverture, dopés au saxo ténor et à l’alto qui vienent se froter à une instrumentation classiquement rock ; guitare donc, basse et batterie. L’absence de chant ne se fait nullement sentir, même si cela n’aurait pas dépareillé, et Tapetto traci élabore des trames saisissantes et remuantes. Frontal sur le premier titre donc, il modère le second, Le pendule, tout en gardant cet esprit déviant et expérimental, et va là où bon lui semble en restant pertinent et cohérent. La diversité des ambiances est de mise et les Aquitains partent dans des embardées sauvages, comme sur le morceau précité, bien senties. Neurotonic amène ensuite une sorte de jazz-noise à la fois feutré et caractériel assez inédit, la dextérité et la spontanéité des musiciens leur permettant de broder des canevas sonores riches, insoumis et aboutis. Puis la danse de l’atome, dépaysant, fait voyager un auditeur bringuebalé dans les recoins sonores du groupe. Inclassable, Tapetto traci expérimente et dompte à peine une sauvagerie qui génère de bien belles choses. C’est le cas sur Magbarat alzoar, qui avoisine le quart d’heure et trouve un bel équilibre entre moments presque rêveurs, voyage sonores de toute beauté et envolées rageuses et déchirées. Si l’univers imposé est exigeant et demande un effort d’assimilation, le jeu en vaut la chandelle et le résultat offre un plaisir auditif intense. C’est sur un Modus operandi de même durée, remuant en diable, que le trip sonore prend fin. Sur ce dernier titre, expérimentation à la Sonic Youth, étoffée par ces saxos bavards et encanaillés, et plages noise voisinent pour le meilleur. Puis Tapetto traci, après un long moment de silence, offre plus de deux minutes free mais classieuses. Et un album, à l’arrivée, qui peut tout autant faire fuir les moins avertis que passionner durablement et de façon imparable les plus audacieux et ouverts d’entre nous. De la belle ouvrage en tout cas, et un groupe à l’image du label qui l’abrite : différent, jamais « grand public », on s’en réjouira forcément, et doté de capacités conséquentes. http://www.myspace.com/tapettotraci http://www.atrdr.net

Tags


The website encountered an unexpected error. Please try again later.