SLEEPING PEOPLE growing cd Temporary residence 2007

SLEEPING PEOPLE growing

Le retour attendu du quatuor de SAN DIEGO, un double LP sous une forme très à la mode dans le milieu rock de bon goût. Oui, derrière leur premier disque très math rock, on les retrouve aujourd-hui avec la guitare un peu moins bruyante, quoique, c-est très BATTLES en fait, tout est clair, très sautillant, c-est le printemps encore par là bas alors qu-ici moi je suis déjà passé à l-automne. Ok, on pense à DON CABALLERO aussi mais c-est bien le guitariste en commun dans ces deux groupes qui fait la différence. Le plus décevant la dedans, c-est qu-ils ne cherchent pas à pousser le machin plus loin. Dommage, ca reste du Math Rock, comme on en entend souvent, certes, c-est superbement fait, de supers titres apparaissent ici ou là à l-aide d-arpèges qui trainent en fond (mouth breeder est le meilleur titre du disque...) mais j-aurais bien aimer entendre gigoter plus bruyamment, entendre quelque chose de peut être moins adulte. Je ne sais pas, dans dix ans, un blindtest et je dirais BATTLES (DON CAB a la batterie c-est autre chose...) à part qu-il n-y a pas d-électronique ou très peu, par l-intermédiaire d-un petit synthé...), c-est la principale différence... le seul truc qui change, c-est l-apparition de ROB CROW (PINBACK) en fin de disque pour une partie de chant que je n-apprécie guère (je n-apprècie d-ailleurs pas grand chose chez ce type là...). Pour leur premier album, les frères PELLICCI avaient été appelés, ce coup ci, c-est mister BEN MORE (HOT SNAKES / BLACK HEART PROCESSION) qui tient les manettes dans la cabine d-enregistrement. C-est du vrai MATH ROCK, très bien fait dans le genre, rien ne dépasse et franchement, c-est justement çà qui m-emmerde sur l-ensemble. Les fans du style apprécieront, les autres auront la joie de le choper sur soulseek. Musique de fonds. http://www.temporaryresidence.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.