GAMENESS s/t cd Recap Records 2003

Gameness a laissé aux vestiaires son « hardcore new school » pour de beaux habits « screamo hardcore » pourrait-on dire en guise d’introduction. C’est fait ! Le groupe parisien se fond dans le moule tout en y injectant une petite dose de « métal noise core » bouillant. Quand Yage, Frail, Botch et compagnie se retrouvent dans le même four, la lave est en fusion. Là où s’arrêtent de nombreux groupes du genre actuellement, Gameness saute le pas. Le quintet laisse place à ses influences heavy. La musique devient sombre, presque malsaine. L’ambiance est pesante tout le long du disque. Les guitares sont ici bien plus dissonantes et imaginatives que dans certaines formations certifiées conformes. Cela donne un côté très incisif au disque. L’introduction de cordes à plusieurs reprises permet aux chansons de souffler quelques secondes. Gameness évite la plupart des écueils. La production très réussie donne le ton (très bon mixage des voix par exemple). Pas si loin de certaines productions du label américain Level Plane (j’entends des grincements de dents), en plus métallique quand même, Gameness vient d’écrire un bel album. Il s’impose de lui-même comme si le groupe avait plusieurs singles derrière lui. Comme si c’était une évidence, un réel aboutissement ! Voici un joli et subtil chaos sonore organisé. A découvrir dans tous les cas ! mailto:gameness@chez.com

Tags


The website encountered an unexpected error. Please try again later.