KARATE Unsolved cd Southern Records 2000

Pour ce quatrième album, Karaté est parti du constat qu’il n’avançait plus à rien avec leur émo pop qui devait autant à Slint qu’à la pop intimiste anglaise et américaine (Smog, Palace..). Je suis d’accord avec eux. Donc le guitare héro s’en va passer quelques jours chez son oncle, afin de trouver une bribe d’inspiration à même de relancer son groupe. Mais manque de bol pour nous son oncle est un grand amateur de blues rock jazzy du plus mauvais goût. Genre démo solo sans âme. Un peu buté, il ne veut pas que son neveu passe les disques de sa jeunesse qui l’ont tant inspiré par le passé. La muse est perdue. Et nous, pauvre de nous on se retrouve avec neuf morceaux qui croisent le fer entre le mauvais jazz rock blusy, « made in école de musique » et un émo pop délicate qui perd là le peu de flamme qui lui restait. Dans un peu la même veine, The Sorts(RIP) c’est dix fois mieux….bon il y a quelques plans qui le font bien vers la fin de l’album…une voix…tout ça coincé dans des mauvais solos. L’ensemble sonne FM à souhait. Ce son de guitare sans grain, sans cœur, sans rien. Dommage. Je referme le chapitre Karaté définitivement ? Comment un groupe qui a tant influencé ses contemporains, a pu s’assécher à ce point. La source est tarie. Il ne reste plus que la boue. http://www.southern.net



The website encountered an unexpected error. Please try again later.