ACID MOTHER TEMPLE & THE MELTING PARAISO U.F.O IN C Squealer Music records

Acid Mother Temple… Encore des japonais atteint de surproduction… Je ne connais pas leur discographie complète, ni d’ailleurs quelqu’un qui la possède… Je suis tombé sur cet album par hasard, alors pourquoi pas me suis-je dit… Avec Acid Mother Temple, les clins d’œil au psychédélique seventies vont bon train (que ce soit avec la musique bien sûr, mais aussi avec leur look de post hippies et leur pochettes, évidemment – ici on a même droit à des photos de Stonehenge)… Et le problème, c’est que ces clins d’œil sont tellement gros qu’on se croirait plutôt en face d’une caricature de psychédélique seventies que face à un hommage. « In C », le premier titre (un titre assez « ambient » - la batterie est littéralement noyée sous les effets, et puis il y a ces effets spatiaux et futuristes si typiques, sur les guitares ou les synthés, je ne sais pas trop) de cet album n’est pas mauvais, mais il sent quand même déjà terriblement le réchauffé, la recette éprouvée… « In E », est un titre plus rythmique (la batterie a divorcé de son délai), plus rock (quelques grosses guitares à la fin), mais dont les effets (sur les synthés et sur les voix pourtant plutôt hystériques, un peu à la Christian Vander) ont quelque chose d’un peu bâclé… Quant à « In D », le bonus track, il s’agit d’un drone tout ce qu’il y a de plus classique, et un peu long (20 minutes quand même) Rajoutons à tout ça que le son d’ensemble pourrait être meilleur (bon, là c’est vraiment une question de goûts) et au final on n’atteint jamais l’état de grâce – cet album n’est pas un très bon psychotrope… Bref, un album « sympathique » (faute d’avoir mieux à dire), mais certainement pas l’album majeur d’Acid Mother Temple (si tant est qu’il y en ait un, diront les mauvaises langues)… Un album qui s’adresse plus aux fans qu’aux novices. http://www.squealermusic.com/



The website encountered an unexpected error. Please try again later.