ALARMA MAN choo choo shoe shoot samedi 11 novembre 2006, 6 euros Mondo Bizarro, Rennes

ALARMA MAN_choo choo shoe shoot_samedi  11 novembre 2006, 6 euros

Créé afin de fêter les 10/11 ans du groupe rennais noise rock Moller Plesset, le festival des Perturbations terminait sa petite semaine festive en beauté avec les suédois d’Alarma Man et les nantais de Choo Choo Shoe Shoot. Les jours précédents le festival avait proposé les concerts de Ford Damage, Moller Plesset (bien zûr), Body’s Band, Isa Valenti et Février mais comme on ne peut pas tout voir...Expérimental Dental School, Papier Tigre à Nantes dans la même semaine excusant ceci, expliquant cela. Dans le Mondo Bizarro règne une ambiance bon enfant avant l’entrée en scène du nouveau combo noise de Nantes au nom « bien à la con comme il faut », Choo Choo Shoe Shoot, pour qui ce soir c’est tout simplement le premier concert. Les morceaux mis en ligne tirés de leur démo laissaient présagés quelque chose de plutôt sec, nerveux et particulièrement tendu. Ce fut le cas ! La chanteuse dans un registre noise rock habituel n’en fait pas des tonnes et impose rapidement sa présence et sa voix qui peut faire penser à quelques reprises à celle de Sacha d’Heliogable. La guitare baryton qui se la joue basse pose ses riffs lourds et vrombissants sur lesquels une Kramer bien aiguisée plaque ces notes empruntées à un évident « Chicago sound ». Pas loin d’un Shellac/ Rapeman, Uzeda,…un truc noise droit, rythmiquement bien balancé, assis sur des contreforts musicaux archi connus mais qui n’enlève rien aux compos abouties. Dommage que leur set (un poil trop long pour une première) a du mal à décoller en raison des ré accordages entre chaque morceau (stress ?), pour le reste l’avenir leur appartient. Vivement le prochain concert pour confirmer ces premières bonnes impressions Puis enchaîne rapidement Alarma Man. Les suédois sont l’auteur d’un premier album de noise rock instrumental carrément bien gaulé et d’un split lp avec des morceaux dorénavant chantés qui laissent certains aficionados de la première heure perplexes. Pas moi ! A peine monté sur scène le jeune quatuor envoie sa musique faite de contretemps, de breaks qui taclent sévères, de rares taping, etc. Croisement curieux entre un Don Cab simplifié, le Rye Coalition des débuts et un Scratch Acid straight edge ?? A cela le combo suédois rajoute une énergie rock and roll très appuyée ici avec des poses sans grand charisme, un savoir faire, et une attitude que je retrouve souvent chez les groupes suédois (pas si loin que la semaine dernière avec The Grizzly Twister). Trois morceaux instrumentaux ouvrent le concert puis laissent place de temps en temps aux titres chantés qui me semblent mieux coller à l’esprit du groupe ce soir. Le jeu est alors presque aussi alambiqué mais l’écriture plus directe permet au combo de conjuguer puissance scénique et compos…surtout que le son est un peu bizarre dans la mecque du punk rock breton !! Le set des suédois a parfois comme des trous d’air et fait un peu l’effet d’une montagne russe lorsque les morceaux instrumentaux n’ont pas là même densité que d’autres, chantés ou pas. Malgré tout, ça envoie le bois et l’un des guitaristes dont la tête fait penser à un Vladimir Poutine jeune (désolé) tire le groupe vers une décharge électrique qui sait savamment chauffer le public (une bonne centaine de personnes). Le set se termine sur l’excellent et très Condense « doctors, listeners, spectators says viva knife », tiré de leur split Lp avec Knife And Ape sorti cette année. Deux rappels plus tard, les suédois quittent la scène, trempés, devant une audience réjouie après ce sympathique moment de noise rock bien torché auquel il manquait juste un supplément d’âme pour me marquer plus que ça. La soirée se poursuit avec une piste de dance animée par les gars de Moller. Je vous laisse imaginer la play list. En tout cas ça m’a permis de rédécourir le premier effort de Trans Am et rien que pour ça… L’alcool faisant son effet depuis déjà quelques heures je vous épargne la suite de la nuit. Je peux juste rajouter que le matin fut douloureux. Et sinon j’espère juste que le Festival des Perturbations aura une suite ??!! (Photo : Alarma Man) http://www.myspace.com/unfestivaldesperturbations



The website encountered an unexpected error. Please try again later.