PINEBENDER the high price of living too long with a single dream cd Lovitt Records 2003

PINEBENDER the high price of living too long with a single dream

Pinebender n’est pas le dernier venu dans le gigantesque petit monde de l’indie rock américain et c’est pourtant par l’intermédiaire de ce deuxième album enregistré en août 2001 que je découvre ce trio en provenance de Chicago. Pinebender joue un rock mélancolique qui surprend par de soudains excès de colère. Musicalement on est à bord d’une pop lente et dépressive (entre Pinback et Songs : Ohia pour faire très court) qui égrène tout doucement quelques notes tristes, puis un orage sonore vrombit par l’intermédiaire d’une guitare et d’une basse distordues. Dans ce moment déstabilisant, le tempo reste le même, posé et lent. Sur une rythmique bien en place, la guitare accumule pédales d’effets, de distorsions et riffs dissonants afin de créer un mur du son bruyant mais peu agressif. On se retrouve projeté aux débuts des années 90 quand la scène noisy pop anglaise (Ride, My Bloody Valentine…) avait le volume des amplis collé sur le onze. Dans un spleen absolu, Pinebender arrive à tenir la mélodie même si elle ne se renouvelle guère à l’écoute de ces huit chansons. Aucune émotion ou énergie particulière permet de distinguer les morceaux les uns des autres. On a cette impression de divagations musicales sur un même thème. Du coup on s’use vite sur la longueur malgré de bons moments et la réelle personnalité qui se dégage de ce disque... à découvrir pour les plus courageux d’entre vous. http://www.pinebender.com http://www.lovitt.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.