VANCOUVER -The Moment- Division Records 2004

VANCOUVER -The Moment-

Evidemment en termes de hardcore plombé, les suisses sont passés dans la référence depuis un moment déjà, et lorsque l’on sait que Vancouver, initialement conçu comme un side-project, est mené par les guitaristes et batteur d’Unfold, le bassiste d’Iscariote et le chanteur d’Impure Wilhelmina, on imagine que l’ensemble peut facilement trouver des allures guerrières. Mais ces 9 titres (cinq résolument bruyants, un dernier titre plus posé et trois interludes qui prennent parfaitement pied dans l’ensemble sans jamais rien enlever à sa cohérence globale) génèrent pourtant un goût exquis de cette chose lointaine, plus subtile, qui donne à ce disque une force sombre et jouissive. Une trace de cette noirceur délicieuse que l’on doit en grande partie à ces relents de noise plombée tout à fait bien amenés. Guitares plus que tranchantes sur un lit basse batterie ultra plombé qui ose la surenchère du gras et de l’efficacité. Si l’on ajoute à cela une voix des plus écorchée (mais la m’est avis que je n’étonne personne..), et des interludes qui prennent la parti pris de miser encore un peu plus sur l’efficacité de la noirceur, mention spéciale pour « exosphère » monté sur les bases d’un arrangement de violoncelle, on imagine un résultat plus qu’intéressant. Je n’oserai pas l’injure de quelconque comparaison, mais Vancouver partage avec ses lointains cousins de Lack ou de Shotmaker, la réussite de l’alchimie entre noirceur et frénésie, avec en plus cette brutalité sous jacente plus que probante. L’artwork excellent est à l’image de la musique, touchant, saignant, efficace et fouillé. Reste désormais à savoir si ce projet amènera à autre chose qu’une rencontre temporaire, mais quelques concerts sont annoncés. Rendez-vous, vous êtes déjà touchés en plein cœur. http://www.divisionrecords.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.