AT THE DRIVE IN Relationship Of Command Cd Grand Royal 2000

Ben ça y est, ils y sont les petits gars de El Paso (Texas) sur Grand Royal, le label des Beastie Boys pour un troisième album très attendu après un dernier 7 titres - Vaya - qui résonnent encore dans nos chaumières. 12 titres qui font la synthèse du premier album, sorti sur le label du zine Flipside pour l'approche plus punk rock et direct, et le deuxième essai (Fearless records) ; le terrible -in casino out - pour ces malicieux passages émo pop new wave. Les cinq premières chansons de - relationship at command - sont des tubes - émo rock - à la At the drive in certifiés conformes. Un poil moins inspiré et travaillé que sur -in Casino Out -. Dès ce début d'album la voix est plus rageuse, plus gueulée. Parfois elle sait se faire plus pop sucrée, y compris les chœurs pour les passages mois tendus plus émotionnels quoi ! . L'album se gâte musicalement parlant un petit peu avant le titre en compagnie d'Iggy Pop (chanson qui pue la daube à 100 mètres). Pendant deux ou trois morceaux, selon l'humeur du moment, tout devient alors un peu trop prévisible et sonne terriblement FM. On sort du tunnel quelques minutes avant une longue ballade au piano pas bien loin d'un slow à la U2, pour poursuivre et conclure sur un morceau dans la moyenne des titres du registre habituel de ce groupe au son si personnel et aux compositions facilement reconnaissables parmi la vague émo pop bands du moment. At the drive in a un style qui peut faire penser à un Fugazi des premiers albums, à Nation of Ulysses pour rester à Washington DC, à l'énergie du MC5 et grâce à ces refrains poppisant à un Weezer au meilleur de sa forme. Pour conclure un album assez loin de ce qu'on pouvait espérer des talentueux texans. C'est sûrement lié en partie à une production catastrophique de Ross Robinson (est ses korneries) et de Andy Wallace dont le mixage respecte peu le son du groupe à mon humble avis. http://www.atthedrive-in.net

Tags


The website encountered an unexpected error. Please try again later.