août 2010

FEAR FALLS BURNING frenzy of the absolute cd Conspiracy Records 2008

FEAR FALLS BURNING frenzy of the absolute

Depuis quelques temps, CONSPIRACY part dans l-ambiance (pardon DRONE comme on dit dans les maisons de retraite), je parle bien de l-ambiance, celle qui arrive lentement, qui s-épend, qui attend, respire et reste là, pendant un temps. Et dans le genre, ce FEAR FALL BURNING me paraît parfaitement collé à mémé. Une nappe arrive, une guitare en arpège lèche la mèche que la batterie métronomée façon MONARCH tente tout au long du disque de rallumer. Mais elle n-y arrivera pas, et c-est çà qui me plait ici.



BUSINESS LADY Torture Footage cd load records 2008

BUSINESS LADY Torture Footage

Allez encore une bonne surprise de chez LOAD, dis donc, je commence à croire que j-aime ce label. Bref, ce coup ci, on s-éloigne beaucoup de la NO WAVE froide caractéristique de LOAD. Ces BUSINESS LADY créent en effet des mélodies, facon TRUMANS WATER, ou MT GIGANTIC, ou BLACK EYES, ou SILVER DAGGERS sur le même label, si ces messieurs dames lecteurs voient ce que je veux dire. Je dirais même que je pourrais appeler çà de la pop puisqu-on parle quand même d-un disque sur un des labels les plus jusqu-auboutistes que je connaisse.



AHLEUCHATISTAS Even in the Midst cd Cuneiform 2008

AHLEUCHATISTAS Even in the Midst

Et c-est reparti pour un coup de math rock compliqué, bandant, tout en cut up, aux structures alambiquées, à la tension toute rentrée, déjà prête à en foutre partout. La batterie est la première visée, c-est elle qui dicte, ca rappelle parfois les RUINS, se mélange en DON CABALLERO, çà se triture les méninges que t-y croirais même pas, tout est calé, limite parfois on a cette impression d-un véritable cut up sous soundforge. Aux casques, on note ces alternances de PAN à la batterie,c-est de la précision ce trio, les véritables Wilkinson de la musique.



FOOT VILLAGE Friendship Nation cd Tome / Gilgongo 2008

FOOT VILLAGE Friendship Nation

Bon dans le genre je me fends la gueule et je me marre il reste mes copains de FOOT VILLAGE. Une bande de potes qui se pète les cordes vocales et les bras dans du punk à bras et à cordes vocales. Et uniquement çà. Et donc ca zouk fort, ca tape sur des fûts, ca crie comme pas possible sur un rythme du tonnerre et j-aime franchement bien çà. (avec 4 batteries, 2 membres de Gang wizard et un de Friends Forever...) http://footvillage.org/ http://footvillage.bigcartel.com/



LANDED how little does it takes cd LOAD RECORDS 2008

LANDED how little does it takes

LOAD continue le défrichage sonore de sa région natale (Providence/USA), que ce soit dans l-univers électronique tordu tout en hautes fréquences (avec humour ou pas / cf DJ SCOTCH EGGS) ou dans l-urgence tout en chair de la NoWAVE NOISE bien grincante (COUGHS/LIGHTNING BOLT...). Et en plus, LOAD aime ses potes, et ces LANDED n-étaient pas à l-époque les types les plus abordables qui soient hein... LANDED était un de ces groupes émergents de la ville de LOVECRAFT, à l-orée des années 2000 (commence en 97) et juste au début de LIGHTNING BOLT.



APPOLLONIA among wolves cd Appollonian Industies 2008

APPOLLONIA among wolves

Ce jeune trio bordelais débarque avec un premier album qui a de quoi titiller les amateurs de post hardcore pesant et enflé. A partir de sources d’inspirations bien connues, à savoir ici Cult Of Luna, Breach et compagnie, Envy (pour l’aspect gentiment « post épique » et légèrement « émo » de certains passages), Appollonia digère tout ce beau monde pour livrer des chansons remplies de colère rentrée (ou non) et d’une tristesse qui se voudrait abyssale. L’intention est louable est l’exécution plaisante. On a donc droit au bon petit soldat qui essaye parfois de sortir du rang…mais pas trop.



Tags

HELL DEMONIO discography cd Wallace Records / Robotradio Records 2008

HELL DEMONIO discography

Après un premier EP, le bien nommé « greatest hits » sorti en 2005, les italiens de Hell Demonio nous reviennent avec dix nouvelles chansons qui carburent à The Bronx qui lécherait le téton droit de Ian Svenonius du temps de Nation of Ulysess, à un Rye Coalition des débuts qui serait obnubilé par le son « catchy catchy » des succulents Q And Not U (plus que jamais pillé en ce moment…)…là-dessus vous versez une bonne dose de sauce des classiques rock (Stooges, AC/DC…) et vous avez l’essentiel de la musique sautillante et fraîche de Hell Demonio.



BLACK COBRA feather and stone cd At Loss Recordings 2007

BLACK COBRA feather and stone

Regroupant huit titres dont sept étaient déjà présents sur le split cd avec Eternal Elysium ce disque nous prend là où s’arrêtait «bestial » il y a quelques mois de ça. Black Cobra envoie toujours avec la même furie un « stoner punk sludge » ultra crasseux dans la gueule de préférence, sans demander son reste. Je n’en remettrai pas une couche tant tout à déjà été écrit sur la musique brutale et vénéneuse du duo guitare batterie re localisé à San Francisco.



Tags

DAITRO SED NON SATIATA split CD Red Cars Go Faster / Echo Canyon 2008

DAITRO_SED NON SATIATA_split

En attendant que j’arrive un jour à mettre en page l’interview de Daïtro (si, si on va y arriver !!) petit passage obligé par leur dernière production discographique en date qui s’avère être un split album partagé avec leurs amis Toulousains de Sed non Satiata. C’est les gars du sud qui ouvrent le bal avec leur émo hardcore qui a pris un virage mélodique très net sur ces nouveaux morceaux. Moins énergique, plus sur la réserve leurs quatre nouvelles chansons n’arrivent pas autant à me convaincre que leur premier EP.



The website encountered an unexpected error. Please try again later.