Nicolas DICK

DAS SIMPLE s/t autoproduction 2010

DAS SIMPLE s/t

J-ai recu ce disque il ya bien 6 mois et comme un naz je m-en suis éloigné pour je ne sais quelle raison... Ce qui interpelle d-abord, c-est cette guitare toute percante, puis cette lourde voix toute poilue et cette putain de basse qui tourne comme un vieux souvenir des 90ies. Les structures ont quelque chose de bien personnel. Et DAS SIMPLE (Marseille) tient autant de l-Allemagne que de la France.



DAS SIMPLE : In Girum Imus Nocte (le bureau détonnant 2013)

das-simple-girum-imus-nocte-le-bureau-détonnant-2013

Après un premier album éponyme, les marseillais ont repris le chemin discographique. Les progrès sont là. J'y entends de la Noise à l'ancienne, avec un côté aventureux, Skin Graft, Shorty mais parsemé d'un avant rock psyché qui laisse s'ouvrir devant lui une multitude de portes... La voix gutturale et la batterie tribale s'associent aux boucles épileptiques de la guitare, à la distorsion de la basse et parfois aux choeurs kobaïens ("Tales of the Galactic Serpent (part 3)"). DAS SIMPLE se joue des univers musicaux.



S'abonner à Nicolas DICK
The website encountered an unexpected error. Please try again later.