UNEARTHLY TRANCE In The Red Rise above records 2004

UNEARTHLY TRANCE In The Red

C’est une interview dans Burn Out qui m’a donné envie de découvrir Unearthly Trance. On y parlait de Doom, de Hardcore, de Southern Lord, de gros sons, des baffles Marshall qui vieillissent mal… Je me suis donc jeté sur le premier disque que j’ai trouvé, In The Red (leur deuxième album). Bon, je ne sais pas si c’est le meilleur album pour juger ce groupe… C’est en tous cas un album qui m’a déçu. Sans doute n’a-t-il pas déçu tous les vrais amateurs de lourd, heureusement ! Voyons, comment le décrire, passé le fait que la production est bonne, que les musiciens jouent bien, etc. ? Ben, on peut le décrire comme le mélange des tendances lourdes actuelles. C’est censé aller de l’ambient (mouais…) au hardcore (là un peu mieux), mais le gros de la bête se situe dans le sludge et le doom à tendance un peu crade. Le label les présente ainsi : “Melvin’s meets Darkthrone in a Brooklyn bar under a full moon”. C’est pour le moins aguicheur, et la réalité ne va malheureusement pas si loin... Les comparaisons ne sont pas difficiles à faire… Outre les classiques du genre (Grief, Neurosis d’après certain, etc.), ce disque me rappelle Toadliquor (The Hortator’s lament). En moins bon. La voix (distordue) s’apparente par moments à celle de Tomas Lindberg (At The Gates, Disfear), mais avec moins d’émotion – peut-être parce qu’elle est mixée trop en retrait. Les guitares sonnent un trop metal, ou si l’on préfère, pas assez crades, pas assez grasses. Dans l’ensemble (et pas seulement au niveau de la voix), ce disque pâtit à mon goût d’un manque de folie, ou tout simplement il n’est pas assez U.G., ah, ah !... (ce qui veut dire que pour d’autres il sera parfait). Et ce n’est pas l’accélération du deuxième morceau qui change beaucoup la donne : au contraire, elle contribue à donner l’impression que cet album pêche par son éclectisme (qui nuit à l’aspect monolithique qu’on est en droit d’attendre de ce genre de disques). Mouais, c’est quand même un bon album, agréable à écouter à l’occasion.. Un bon album, sans doute, mais qui serait meilleur s’il était moins bon… et la signature sur Relapse ne me paraît par forcément un bon signe pour l’avenir… Un bon disque, mais que j’oublierai assez vite quand même. http://www.riseaboverecords.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.