LIGHTNING BOLT NEPTUNE / SIGHTINGS 15/10/2004 - Orga : les instants chavirés le point éphémère, Paris

Le point éphémère est éphémère. Cinq ans de vie artistique en perspective, autorisation de la mairie, restaurant pour jeune gens dans le coup, Architecture facon squat, comme à l-usine lu de Nantes mais en bien plus petit et en bien moins friqué. Place dédiée à toutes les Musiques actuelles sur le papier. Ca sent le ciment frais, c-est pas pour me déplaire. Souhaitons leur bonne chance. Une bonne petite salle de concert, une jauge de 400, concert complet à 350. NEPTUNE, je les attendais depuis février, leurs 2 derniers disques sont admirables, les types aussi. Je n-ai pas pu aller à RENNES les voir le jour précédent, je me suis rabattu sur PARIS, ils jouaient ce soir là avec les non moins attendu LIGHTNING BOLT. La puissance de feu était au rendez vous. Bourrasque de fer pour NEPTUNE. HEADBUTT, COP SHOOT COP, BASTARD, tout dans le lard avec quelques pointes de jolies mélodies. Ils ont envoyé le feu, je suis aux cieux. Grosse baffe comme prévu. SIGHTINGS, je ne les voyais pas en concert... Sur disque, c-est de plus en plus expérimental, sur scène, je n-ai pas accroché un copec. Pause Bière. LIGHTNING BOLT n-ont que 3 dates en France, PARIS, LYON, BORDEAUX. On se demande encore pourquoi leur cachet est de 800 €... Ah si, le tourneur, conspiracy... Bon, c-est une facon de faire, de privilégier les gros friqués aux petits démerdes, chui pas trop dans cet esprit, Lyon s-en sort bien... passons à la musique. Retour des chiottes, merde, ils ont commencé dans le coin, comme dans leur DVD, ils jouent parterre, dans le public, la meute de chien est déjà autour. Impossible de passer, tout arrive à qui sait attendre. Energie punk, Brian & Brian au taff, suées et suées, fait chaud, amplis basse à fond, une ouverture, je saute, me vlà les oreilles dans l-ampli, ca sue en effet, c-est statique comme prévu, tout- facon, ils ne peuvent pas bouger tellement la densité de spectateurs autour est importante. Vache l-énergie. Ya deux visions, l-une avec les yeux, l-autre avec les oreilles. Ca y va de son appareil photos numérique. Pour les rangs de derrière, le numérique est pas mal : on cherche en effet à tendre le bras vers le ciel, et viser le duo par dessus le populo, juste pour la photo... Ca a du bon pour le public derrière, on voit ce qui se passe sur l-écran. Putain, mais ils ont de la chance les types de VELVET tout la haut avec leur caméra. A quand l-amphitéatre ? que j-me dit. Bon, j-m-en fout, chui devant, j-m-en prend plein la poire, c-est furieux, ca pulse, c-est vraiment excellent, je ne m-attendais pas à mieux. LIGHTNING BOLT, faut les vouloir, si tu cherches pas à forcer un peu le passage, tu l-auras dans le cul et tu sortiras comme certains un peu decus de ne rien avoir vu. Perso, grosse claque. 2 en un soir, le point éphémère, ca commence franchement bien. http://www.pointephemere.org

Tags


The website encountered an unexpected error. Please try again later.