TODAY IS THE DAY Axis of Eden Supernova Records 2007

TODAY IS THE DAY Axis of Eden

Souvent annoncé, toujours reporté. Voilà un album que j’avais attendu un petit moment. Et j’ai fini par me lasser. Mais ça y est. On ne l’attend plus, il est là. Première écoute ? C’aurait pu être la dernière. Un mix tout pourri. Une grosse caisse ultra en avant (je ne me suis souvenu que de ça, pour tout dire), avec ce jeu de double pédale linéaire typé metal… Pire, une grosse caisse qui bouffe tout et qui me donne l’impression que ça y est, Austin est passé de l’autre côté de la force, qu’il n’a pas survécu à l’apocalypse qu’il avait si souvent annoncée… Je me dis qu’en fait j’avais toujours surestimé Austin… Que ce gars est bien un pur produit de la civilisation américaine, genre « tapette, mate mon gun », plus du côté de réactionnaires virilistes que des contestataires… Un beauf quoi… Et c’est pas la pochette qui pouvait m’orienter autrement. La voix m’a parue tout aussi bâclée que le mix. Bref, j’ai pas eu envie d’aller plus loin. Et puis je me suis dit qu’il faudrait bien que je fasse mon ronchon via Stnt. Alors j’ai remis le skeud dans la platine, question de me livrer à une descente en bonne et due forme. Obligé de réécouter donc. Mais après quelques écoutes, c’est plus que des excuses que je trouve à cet Axis of Eden. Le premier morceau – celui-là même qui m’a fait détester cet album – finit par être accrocheur… Bon, il y a toujours ces plans de batterie purement metal (ou purement puants) comme sur « I.E.D. » ou « Broken Promise… », mais il y a quand même ailleurs suffisamment d’éléments qui rappellent le bon Today is the day… Un TITD plus noise, avec ce son de gratte métallique si particulier, cette basse tour à tour ronde et métallique, parfois mélodique. Et puis ces harmonies un peu prog (TITD m’a souvent donné l’impression d’avoir pas mal écouté King Crimson). Et puis ces voix criées façon « Mikey Mouse va te butter, rigole pas » (dont j’ai toujours été grand fan). Et puis ces voix claires, ouais un peu kitch des fois, mais qui donnent du relief aux compos… Et puis des expérimentations à deux balles comme à l’époque de Sadness will Prevail (boite à rythme nitendesque sur « If you want peace… »), des pianos subliminaux à défaut d’être sublimes... Et puis… merde encore cette sale double grosse caisse gavée de graves qui bouffent tout… Et puis un plan ridicule qui donne l’impression d’avoir été pompé sur de la daubasse de metal mélodique (sur « My Wish is your command », à 1 »27, si vous voulez vérifier)… Heureusement suivi d’un passage quasi psyché façon Hawkwind modernisé… Quelques plans orientalisants… Ouais, on trouve et retrouve de tout dans Axis of Eden, pour le meilleur et pour le pire. Finalement, cet album est un peu moins metal qu’il m’avait semblé à la première écoute… Bon, un album vraiment moyen, mais pourtant qui donne envie d’être réécouté… En fait, il faudrait commencer par oublier que Today is the day a déjà 8 albums derrière lui. Parce que si ce dernier opus est loin aussi d’être le plus malsain (ça c’est dommage) ce n’est quand même pas le plus mauvais, loin s’en faut. Après, si mister 3 milliards oubliait le metal, ce serait quand même mieux, hein (on peut toujours rêver)… Une question : est-ce qu’Austin est nul pour produire sa zique comme on le lit parfois, ou est-ce qu’il fait sonner ses disques comme il pense qu’ils doivent sonner ? J’ai toujours pensé que ce son particulier, non formaté, était une qualité de TITD. Celle qui le sauve. http://www.supernovarecords.net



The website encountered an unexpected error. Please try again later.