STATUES concert 14 aout 2009 à la Friendship Cove, Montréal / Terminal Bedroom + cd s/t + 12- New people make us nervous deranged records 2008 / Radio 81 records

Je tenais à voir the statues depuis deux ans car je me sentais un peu couillon d’avoir acheté leur 12 pouces, New people make us nervous, (tiré à 400 exemplaires, maxi plutôt pop-punk à la Jam) sorti chez Radio 81 records (un label de Mtl puis de Trois-Rivières mené de main de maître par Simon qui a commis une très bonne tentative de diy avec de très solides sorties pour des groupes qui en valaient la peine…et qui semble avoir abouti dans le néant sans annoncer de nouvelles sorties depuis un bout…What happen ?) et d’avoir reçu leur premier cd de deranged records (qui est un rare label canadien à m’avoir envoyer un truc promo) sans jamais chroniquer rien du tout. Je me sens couillon car non seulement je n’ai pas chroniqué leurs 12 pouces et cd, mais en plus je n’ai jamais eu le temps d’aller les voir en concert. Autre point, là encore à cause d’un manque de temps, je ne suis jamais allé à la FriendCove qui pourtant a une excellente programmation depuis ses débuts. Là encore, le temps a joué contre moi. Donc vacance égale un peu plus de temps et un coup de scooter pour enfin aller voir les Statues et visiter la salle. Tout d’abord, petite tromperie : le flyer du show annonçait l’arrivée en masse de scootéristes. Zut, je suis le seul avec un scooter et en plus non pas avec un vespa (trop cher et trop hype pour moi….en attendant que Transport Canada autorise l’entrée des Stella, importée d’Inde à Chicago, 150cc, copie véritable, originale et neuve sous licence du meilleur Vespa qui fermerait la bouche à tous ces prétentieux et ses reconstructeurs de la restauration bric brac du dimanche…un vrai scooter vespa de la vieille époque neuf! Pour moins cher qu’une « pièce de collection »….) en ruckus-zoomer . Bon, je me fais encore remarqué car les autres sont en simple vélo écologiste…M’enfin, le friendcove est super cool et je suis bien con de ne pas avoir pris le temps d’y aller plus tôt. C’est la seule salle DIY de Montréal, en dehors des bars rock avec boite de production derrière, et trucs pas diy qui pue le bar branché. Je me plains mais je suis bien que du côté diy. Je supporte plus ces scènes « rock » avec les habitués du comptoir et la serveuse star qui pense à son type... En plus, l’ambiance dans trucs DIY est toujours très relax et sans anicroches. C’est la grande supériorité de ces lieux diy sur tout. Bref, les premiers groupes (The Walnut kids, Postcards and Foreign Bodies) passent assez tranquillement. Des sets assez sympas et variés avec un panel d’influence très 77 (même entendu une reprise des 101ers, c’est dire…). Puis v’là The Statues Imagez trois Groucho Marx, jeans, tshirts, conserve, lunette à Budy Holly, l’air pas réveillé du tout, monter sur scène et d’un coup d’un seul mettre le volume le plus fort possible. D’entrée, les Statues balancent le cd dans la figure, les morceaux sont joués à la perfection avec une énergie assez incroyable. Tout le cd y passe avec une patate insoupçonnée tendance nomeansno live, dialogue des deux frèrots batterie-basse et fuite en avant à toute vitesse. La démarche est moins « cérébrale » avec un coté plus fun, plus punky aux grosses influences Buzzcocks, Stiff little fingers croisé avec DOA, Hanson Brothers, etc. Basse, batterie, guitare, chœurs, tout roule et l’album colle parfaitement avec une surdose d’énergie. Le set est parfait, là encore sans concessions, sans arrêts, sauf quelques incidents qui passeront à la légende méritée du groupe : le batteur, au bord de l’épuisement, arrête le concert trente secondes, le temps de vomir, et le tout reprend…Excellent show dans un excellent endroit. Je reprends l’écoute du cd….J’ai toujours été dérangé par ces groupes pop punk. Je n’ai jamais aimé Jawbreaker, j’ai eu l’occasion d’en voir quelques uns sur scène (tilt, mega city four, etc), Cela m’a toujours laissé de marbre tant le décalage entre le vinyl et le concert était flagrant. Avec les Statues, je suis servi en connerie…L’album est excellent et se transpose donc magnifiquement en concert. Il y a quelques très bons morceaux (qui mériteraient une version ep) comme No Time ou Husband and wives, à la fois pop, punk totalement undertones. Le cd est court mais là encore, on sent cette énergie débordée de partout avec reprise des Pointed sticks (un des premier groupe pop punk du Canada, originaire de Vancouver dont les trucs viennent d’être réédité.), Ramones, de GG Allin…Encore, un groupe de Sudbury qui sort un album magistral et sans complexe. À voir d’urgence sur scène. Super groupe, super cd, super show et super place. Super ! http://www.statues.ca http://www.derangedrecords.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.