FOUR HUNDRED YEARS The New Imperalism cd Lovitt Records 2000

Ca fait toujours bizarre d'être déçu par un groupe qui a jusque là été parmi les plus originaux et même la référence dans leur style : screamo-emo-hardcore (Oh putain, ça c'est un mouvement qui a marqué des générations entières pendant au moins deux semaines et demie avec les ABSINTHE, SLEEPYTIME TRIO (-melancolico), et autres AMBASSADOR 990, REMINGTIN ...). Bon, donc là les trois semaines sont passées et 400 YEARS persévèrent. Première surprise, le CD fait 74' pour 9 titres. Pourtant dès le premier titre ca attaque (ouf!! c'est pas un album de yes), et ils nous assènent de leurs riffs secs et de leurs râles bronchiteux, ponctués d'apaisement ou le râle devient brâme, donnant a l'ensemble une ossature sautillante et un tantinet keponne sur fond de climat politico-social. Bref, les éléments sont les mêmes, mis à part le départ de Erin le bassiste et l'arrivée de Bull le bassiste (ex-Policy of Three). Alors, me direz-vous, pourquoi ca fonctionne plus, ou pourquoi ca fonctionne moins bien? Voici quelques pistes : 1 )- Ils ont fait tellement fort en sortant leur -Transmit Failure- en 98 qu'ils pouvaient plus faire mieux. 2 )- Ils vieillissent ( moi aussi ). 3 )- le mix de la voie est minable, voire pénible au plus fort du râle. 4 )- Leur côté politico-social est trop présent sur le disque (citations un peu partout, titre du disque ...) 5 )- C'était Erin qui faisait tout (j'ai hâte d'écouter son prochain groupe). Pour résumer, l'ensemble reste satisfaisant, mais je conseillerais à 400 YEARS de changer d'orientation tout comme l'a fait son petit camarade SLEEPYTIME TRIO, dont le troisième trimestre nous a agréablement surpris avec sa nouvelle formation. Sur ce, un dernier conseil : Ne brisez pas le secret des 74', arrêtez vous à la fin du 9è morceau et c'est tout. N'écoutez pas la fin du CD! http://www.lovitt.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.