DYSRHYTHMIA pretest cd Relapse Records 2003

DYSRHYTHMIA pretest

Troisième effort discographique pour ce trio en provenance de Philadelphie. La musique de Dysrhythmia peut être rapproché de la scène rock indépendante de Chicago des années 90. Le combo joue de la noise instrumentale pour certains ou du « math rock » pour d’autres.. On pense à Lustre King, à Shellac ou à un Jesus Lizard sans le jus de vomis ! Le groupe s’élance sous la houlette de l’homme de la situation, Steve Albini, pour neuf longues chansons. Et pour une fois on ne peut pas dire que la production soit à la fête. En effet l’album ici présent sonne mou du genou ! A chaque nouveau titre on attend le dégèle, la brusque embardée mais rien de tout ça. Les riffs de guitare renvoient parfois à un Led Zep version noisy. Mais sans énergie la pilule a bien du mal à passer. Dysrhrythmia semble retenir ses coups comme s’il ne souhaitait pas aller au bout de ses émotions. Les compositions à tiroirs se perdent dans un labyrinthe de plans un peu vain. A de rares moments d’inspiration, cette musique un peu tronquée peut faire penser à des groupes étiquetés post-rock tels que Honey For Petzi ou Helms. Il ne manque pas grand chose à cet album pour éviter la sensation d’ennui persistante. Pas grand chose ou beaucoup trop peut être ? http://www.dysrhythmiaband.com http://www.relapse.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.