indie

EXPLOSIONS IN THE SKY How Strange, Innocence cd Temporary Residence Limited Records 2005

explosions-the-sky-how-strange-innocence-cd-temporary-residence-limited-records-2005

Le premier album du combo texan est réédité sur TEMPORARY RESIDENCE, remasterisé et tout et tout, nouvelle pochette et tout le tralala… Faut dire que le disque était sorti à 300 exemplaires en 2000 et ne demeurait disponible que sur soulseek et autres logiciels de Peer to peer. Je ne vais pas vous la refaire, EXPLOSIONS IN THE SKY nous ont principalement marqués par leur -Those who tell the truth shall die-, chroniqué dans ces pages à l’époque, alternant autant la féminité du canadien Constellation que le post rock boutonneux du début des années 2000.



MASTERVOICE instrument-transition (Some Produkt 2012)
mastervoice-instrument-transition-some-produkt-2012

2ième disque pour ce duo basse batterie du Périgord. Un premier cd éponyme un peu jeune n'avait pas suscité plus d'engouement que çà par chez nous. Ce duo formé en 2006 revélait trop peu d'eux en 2011 dans son premier album. Comme une impression de vide et de rien à dire... Ce nouveau jet en jette un peu plus. Enregistré par Pete Deimel au Black Box, masterisé par Bob Weston au Chicago Mastering Service, duo de stars bien à la mode dans le milieu rock, Quentin Guyonnet (batteur) et Arthur De Cossette (basse) ont bien compris que c'est d'abord par la forme que l'on drague le chaland.

STNT mar 12/06/2012 - 14:26

FATHER MURPHY anyway, your children will deny it (Aagoo records 2012)

father-murphy-anyway-your-children-will-deny-it-aagoo-records-2012

Portés par des ambiances qu'on a coutume de rencontrer sur Montréal, les trois italiens de FATHER MURPHY n'en sont pas à leur coup d'essai. Il n'y a qu'à voir leur discographie (depuis 2003 !!!) pour s'en rendre compte.



CRASH TASTE "le tigre à 5 pattes" (Sickback records 2012)
CRASH TASTE "le tigre à 5 pattes" (Sickback records 2012)

Je me rappelle cette soirée en 2007 où les poitevins ont débarqué au Spoutnik à NANTES dans leur plus pur style rock n roll dischordien positif et chantant. Leurs mélodies jetées en pâture, agrémentées d'un chant JAWBOXien avaient émoustillé le peu du public présent ce soir là (Pour info, 65 entrées payantes max dans le meilleur bar que j'ai jamais connu... et dans lequel j'ai vu FUTURE OF THE LEFT, SWELL...).

STNT mer 16/05/2012 - 09:30

S'abonner à indie