VELOOO ‘même pas mal’ A Tant rêver du roi 2012

velooo-meme-pas-mal-atrdr.jpg

VELOOO rocke en instrumental, lance du lourd en grimpant la côte. Point de point de côté, la vinasse ingurgitée est le meilleur remède contre la douleur. Le rythme est un peu toujours le même, une pulsation sans Tachycardie, la tête dans le guidon, VELOOO ne se pose pas de question, il balance la sauce, il glisse en roue libre sans regarder le paysage, pas de cyclotourisme ni de gentille rencontre. C’est PARIS ROUBAIX, le paysage ne vaut pas le coup d’oeil et cette noise à base de guitare, de basse et d’une batterie pleine de couilles, laisse libre court à des riffs binaires et de haute volée. Vivre vite, descendre un col un bandeau sur les yeux, tester un parcours dans une nuit sans lune, tous ces ingrédients me rappellent beaucoup de vieilleries du début du siècle de chez SNACKBAG, VAPID, V9R9D, voir de l'ancien siècle avec DON CABALLERO, et le caractère positif de cet album et son énorme sens du rythme qui muscle fort le coup donnera du grain à moudre à tous les Anquetil et autre Poulidor du rock hexagonal... Bravo VELOOO, Bravo ATRDR...

VELOOO ‘même pas mal’ A Tant réver du roi 2012



The website encountered an unexpected error. Please try again later.