QUI ZONE LIBRE 10/12/2007 - 14euros (enculé) L-olympic / NANTES

qui-zone-libre-10122007-14euros-encule-l-olympic-nantes

S'il fallait ne pas louper un concert à NANTES en ce début d'HIVER, pour tout bon vieux fan de grosse NOISE qui tache, c'tait bien celui là avec notre vieux cracheur de DAVID YOW (qui commence à se creuser sévère au dessus des tempes). On sent la fatigue certes, on sent aussi le bide qui commence à faire tousser le coeur, mais pour tout gros fan de JESUS LIZARD comme moi, il aurait été inadmissible de louper çà. Alors nous vlà tous là, tous les gens de NANTES, tous les bons gouteurs, tous les rockeurs, quelques post rockeurs venus gouter au mythe, pour dire, nous vla donc partis à d'abord écouter ZONE LIBRE, le projet de TEYSSOT GAY et de MARC SENS. Premier constat, ca sent des pieds, le batteur n'est pas bon, c'est pas fin du tout, on sent qu'il ne joue pas tous les jours et aucun des musiciens ne s'en sort, hormis SENS. C'est le seul à faire des sons interessants. C'est tout. Rien à dire. Un peu plus qu'une répét. Merci. 14 euros la place quand même. La prochaine fois, ca srait pas mal d'avoir çà en tête messieurs du trio. Ah ça se veut aventureux et on sent bien le blocage technique, le rock n'est pas fait pour être aventureux, le rock, c'est vlan dans la tête, c'est tout. C'est la chair, c'est la crache et les coups de pied pleins d'arrogance, hein DAVID, hein mister, j'ai l'impression d'entrevoir le poil de son bide que j'ai tiré la dernière fois que je l'ai vu il y a une dixaine d'années (déjà... gloups...) Merde, ce JESUS LIZARD m'a toujours impressionné sur scène... On sent la vieillesse ici quand même, ca sent l'AVC, mais tant pis, c'est çà qu'il nous faut, un AVC sur scène, tant qu'à voir, voyons, hein dis, voyons, voir david yow en wheelchair epidemic, moi ca me va que je me dis, surtout qu'on sort du telethon, ca srait la contribution de la communauté nanto nantaise çà hein. Bon alors, le disque ne m'ayant franchement rien dit, je me laisse aller à attendre, à voir et à patienter, et le premier constat, c'est que çà tient grave la route, très JESUS LIZARD certes, mais bon, quand on s'appelle YOW, on n'est pas là pour yoyoter. Alors, ca part comme en 40, çà racle bien comme il faut, c'est toujours aussi epidermique, çà tache comme il faut. La lumière du dos de YOW lui permet de voir le public, pas grand chose de fille de son âge, yes une rouquine bien chevelue, mais sinon, que des filles qui auraient pu être sa propre fille, ou que des fils du même âge, certains « bièreux comme un Yow», certains aussi vieillots que lui. Ca donne à réfléchir. Qu'est ce que j'ai transmis ? C'est dans ses yeux. « Who knows IAN BURGESS » ? dis donc, tu veux que je lève la main comme à l'école maintenant ? Ah c'est pas évident d'être père je vois. Bref, le concert était super, les deux zigotos qui font office de musiciens assurent grave, trop grave d'ailleurs parfois, le rappel et la fameuse reprise de PINK FLOYD est horrible, qu'ils arrêtent de chanter, les solos et toute cette merde, c'est horrible, je me casse. Biz à toi mon vieux et à bientôt. Change rien, t'es beau. http://www.olympic.asso.fr



The website encountered an unexpected error. Please try again later.