THALIA ZEDEK Trust not those in whom without some touch of madness Thrill Jockey / Discograph 2005

THALIA ZEDEK Trust not those in whom without some touch of madness

L-Ex égérie de COME, de LIVE SKULL et de UZI poursuit sa course en solitaire à travers les ambiances du blues soft mélancolique et ses nuées noires lourdes en atmosphères. Musique de vieux sauvages dans le sens premier du terme, on y parle amour et malheur, départ et histoires de vie, proche du roman dans l’écriture. Love/hate, c’est « la nuit du chasseur » sans barque, c’est la version solitaire avec guitare, violon, batterie, piano et violoncelle... et voix rauque et enfumée. Oui, c’est vrai, quelle voix, pour tous ceux qui ont eu la chance de la voir en concert, c’est soft et violent (violon) en même temps. Embardée bruitiste dans les mains, cernes de l’âge ou de tristesse sous les yeux, c’est feutré, dérangeant, calin, violent, éthylique et malsain en même temps... la vie quoi... La voix gratte, enfume, embaume, noircit le côton et illumine la maîtrise technique des musiciens qui l’accompagnent. C’est qu'elle a besoin d’amour la chérie, c’est qu’elle nous chanterait tout son spleen jusqu’à la fin des temps… Elle est comme ca la THALIA... gentillement sombre, tranquillement violente et tristement dynamique. Tout dans l’inverse. De la pop américaine de grande lignée, THALIA ZEDEK signe son premier disque sans reprise, poursuit sa quête au caractère folk et à la pensée bluesy, ni trop accessible, ni trop mélodique, mais assez tournicoté de la voix pour t’embarquer avec elle dans un sacré voyage dans son pays tout sombre. Son meilleur disque sous son nom. http://members.cox.net/inferiority/thalia-zedek/ http://www.thrilljockey.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.