SHIFTS Equal / Unequal cd Fourth dimension records 2000

Un disque qui aura mis six ans avant de pouvoir sortir et six autres avant que je le chronique… Autant dire que la vie de certains albums doit beaucoup à la patience et à la persévérance… Retour en arrière, au point de départ. C’est en 1995 que le mythique Franz de Waard (l’homme derrière Goem, Membre de Kapotte dès 1984, et surtout derrière le fanzine Vital Weekly bien connu des passionnés d’expérimental et le label germano-hollandais Staalplaat) a composé cet album de Shifts. Un temps où l’informatique musicale en était à ses balbutiements. Eh oui… c’est sur un quatre pistes que ce disque a été enregistré, en analogique, à l’ancienne. Comme dans le cas d’Oren Ambarchi, on a affaire à des nappes, à de longues nappes… à une ambiance monotone ou horizontale, ça dépend du point de vue, minimale (on sent bien que les quatre pistes étaient suffisantes). Comme dans le cas d’Oren Ambarchi, ces nappes (du drone quoi) sont produites par des guitares électriques – méconnaissables. Il ne faut s’attendre à des évènements : tout est en supens, même le temps, qui prend un malin plaisir à tendre au degré zéro… La métamorphose ne touche que le timbre… Evidemment, le problème de ce genre de disques, c’est qu’ils exigent un auditeur travailleur… Car l’arrière plan théorique est très important (le titre n’en dit-il pas long ?) : sans réflexion, on ne fait rien de ces nappes… par contre, si on commence à réfléchir (pas en se demandant comment Franz produit ces sons avec une guitare, bien sûr)… Je n’aurais à rajouter que ceci : un joli vinyle limité à 275 copies. http://www.adverse-effect.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.