PLANQUEZ For those that might care 12-- unlabel 2004

PLANQUEZ For those that might care

Ca fait déà quelques temps que ce vynil traînait dans mes pieds. Ces anglais reviennent chanter toute leur mélancolie dans mes oreilles, pour mon plus grand plaisir. Toi qui n’aime pas te faire enguirlander et entendre dans la presse (la belle, la grande...) que le dernier album de NICK CAVE est son meilleur, vient plutôt faire un tour chez ces buveurs de bière là. Oui, Nick Cave, ni plus, ni moins, le vieux, l’ancien, dans son inconfort, première période je veux dire… On pense à SLINT aussi, PLANQUEZ, c’est cette alternance de passages chantés et de guitare en feu, qui t’emmêne dans des endroits que tu connais certes mais que tu n’as jamais vu de cette manière… « Ah oui, c’était si joli que ça ??? » ou bien « c’est excellent cette basse, comme elle enrobe le tout ! ». Le nouveau vynil est très réussi comme toutes leurs productions, je suis fan et j’espère que vous le deviendrez vous aussi. (on dit « vous » quand on parle de pop… ). PLANQUEZ, c’est de la pop sans sa niaiserie, bref, c’est du vécu. Excellent. (dernière précision, le 12- est limité à 220 copies et je possède (déjà) le 46ième…) http://www.planquez.co.uk http://www.btinternet.com/~awkwardsilence/unmain.htm



The website encountered an unexpected error. Please try again later.