MONOCHROME éclat cd Paranoid Records 2006

MONOCHROME éclat

Même si j’ai mis un peu de temps pour digérer complètement le virage indie rock pris par Monochrome sur « ferro », je reconnais volontiers aujourd’hui à quel point ce groupe à réussi à se renouveler par une approche plus « pop » de sa musique sans y perdre un ongle de personnalité musicale. Depuis cet Ep sorti en 2003, Alhie la chanteuse a quitté le groupe. Durant plusieurs mois Monochrome a fait des essais avec d’autres chanteuses avant de trouver la bonne « formule » ? ! Sur ce deuxième album en dix ans d’existence, la nouvelle voix féminine évite la comparaison avec le passé, non pas qu’elle change de ton, non elle reprend juste les marques posées précédemment avec une élégance rare qui séduit dès les premières écoutes. Musicalement Monochrome a encore levé le pied par rapport à « ferro ». Le son des guitares s’est encore éclairci mais possède ce jeu, ce grain très reconnaissable. La section rythmique n’en fait pas des tonnes et se positionne comme un bloc moteur parfaitement huilé qui apporte une réelle puissance aux compos dès qu’il faut lever le ton (excellentes lignes de basse au passage). Le ton, Monochrome sait encore le lever, même si « éclat » est l’album contenant le plus grand nombre d’ « hymnes pop rock » jamais composés par le groupe allemand (et suisse). Rassurez vous le combo ne se noie toujours pas dans un revival post punk un peu vain même s’il y fait allusion une fois sur « every once a while », sans jamais tomber dans le clin d’œil condescendent. Loin de là. Monochrome a su digérer ses diverses influences depuis ses débuts en 1996…et même bien avant cela à travers leur précédent et crucial combo Dawnbreed. Aidé une fois de plus par l’excellente production de Bernhard Hahn, Monochrome est donc toujours et plus que jamais au croisement d’un post rock jazzy buriné, d’un indie rock vicieux, d’une énergie émo hardcore jamais cliché…le tout déposé dans un écrin pop dont les ambiances délicates et nerveuses à la fois nous rappelle le meilleur de The Notwist. Et même si certains vont trouver l’ensemble un peu lisse à la première écoute, « éclat » se laisse découvrir et libère son évidente classe rapidement. Cet album est tout simplement excellent ! http://www.monochromepopgroup.com http://www.paranoidrecords.net



The website encountered an unexpected error. Please try again later.