GUNMOLL FIFTH HOUR HERO split cd No Idea 2002

No Idea est la maison du punk rock des années 2000. La maison d’une sincérité à toute épreuve semble-t-il. Où seul l’amour du punk (travail ?) bien fait( ? ), soit la seule ligne de conduite. Et No Idea le prouve une fois de plus avec ce split album qui me permet de découvrir Fifth Hour Hero. Ce groupe de Québec ne chante pas dans la langue de Molière. Tant mieux. Tant pis. Le débat n’est pas là. Il y a juste ces putains de mélodies qui vous traversent la tête avec un chant mixte très réussi. Le chant féminin peut faire penser à Samuel (groupe des alentours de Washington DC du début des années 90, déjà évoqués plusieurs fois dans ces colonnes). Les guitares sont aussi dans la veine de Samuel en plus musclés. Plus punk avec la bonne dose de pop qui tombe là comme il faut ! Fifth Hour Hero a de l’énergie à revendre. Et ces cinq morceaux me laissent sur le carreau. Bonne découverte. A écouter sur la longueur pour confirmer tout ça. Puis on retrouve Gunmoll de retour avec leur punk rock poisseux. La voix n’a pas bougé depuis leur album sorti l’an dernier sur le même label. Rocailleuse et écorchée, elle semble à bout de souffle mais elle a tellement de choses sur le cœur qu’elle râle sur de belles mélodies qui naviguent toujours autant dans les eaux pas très claires de Leatherface, Jawbreaker ou Hot Water Music. Sans la « totale classe » de ces derniers. Faut pas exagérer ! Quand Gunmoll pose un pied à terre, que le mi-tempo rentre en jeux, le groupe vous étourdie avec des mélodies « pop punk émo » du meilleur cru. « Point » est un bon exemple. Sur ces nouvelles chansons, il n’y a pas le riff qui tue à chaque fois. Non plutôt une bonne dose d’énergie qui essaye de chasser les idées noires du moment. Un split album qui permet de découvrir et de confirmer. Que demande de peuple ! http://www.noidearecords.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.