Gabriel SALOMAN 'Movement Building vol1, vol2, vol3' (LP Shelter Press 2017)

gabriel-saloman-movement-building-shelter-press-2017

Cette trilogie "Movement Building", je l'aurais bien vu paraitre chez l'excellent label berlinois Miasmah recordings qui a déjà produit les musiques des spectacles de la compagnie de théâtre belge "Abattoir Fermé" avec la sortie du sompteux coffret de KRENG. Peu importe,Gabriel Mindel Saloman et Pete Swanson sortaient il y a 10 ans sous le nom de YELLOW SWANS des purs disques de noise indus ambient velus et galbés du scalp. Ce fut un des duos les plus talentueux des musiques électriques de ce débuts 2000 en Amériques, un duo mélangant autant l'ambient que la disto violente, le harsh ou le psyché, sorte de jeyser puissant lançant à volonté des cris profonds du ventre quelque part commun à tous les punkers de chez LOAD RECORDS de ces temps là... Pete Swanson continue en solo en modulaire toujours aussi intense, brulant l'énergie comme la cigale, pluggant, depluggant, enveloppant, filtrant tout ce qu'il peut du moment que le bit lui retourne le ventre. Le guitariste du duo qu'est Gabriel SALOMAN est lui d'une humeur inquiète, il sait jouer de la corde et se fait de la bile pour un rien. Je pense à son excellent 'Adhere' chez Miasmah (2012) et bien entendu à ces trois LPs que voici. Cette trilogie bien entendu se déroule sur quatre ans. Rire. Musique de spectacle de danse, musique pesante à écouter fort, sachant faire vibrer la corde en disto, musique ponctuée de percussions lourdes et lointaines, savamment agitées de manière à créér l'émulsion pour provoquer l'épaississement des nuages déjà soniquement imposants. Le rythme 'patte de fourmis' se métamorphose en rythme martial, les guitares éthérées s'évaporent dans des cumulus de disto, les cordes violonantes se paluchent avec l'écho de la corde solitaire sur son manche endolori. Non, pas de petit chaton par ici, ca ne miaule surtout pas. C'est tendu, c'est tenant, c'est profond, c'est vibrant. J'ai acheté cette trilogie en LP à BERLIN chez ANOST et je vois là, sous mes yeux ébahis que ces disques sont sortis sur SHELTER PRESS, un label basé sur RENNES, moi qui vit maintenant en banlieue nantaise... tsss....

http://shelter-press.org



The website encountered an unexpected error. Please try again later.