BRIAN SEEGER The Strings of Hochelaga-Maisonneuve cd New Romance for the kids 2006

BRIAN SEEGER The Strings of Hochelaga-Maisonneuve

Je sais pas pourquoi j’ai toujours vu le côté country/folk/ blues du côté franco. Ce son « traditionnel » repris des reels, des rengaines, importés direct des chansons traditionnelles françaises (cf celles du Poitou-Charentes par exemple), irlandaises, écossaises, etc…. Je trouvais toujours que les cris country de Réal Ménard, de Mara Tremblay, de Mr Mono, des WD 40, d’avec Pas d’casque -et autres groupes de rock- etc, avaient toujours ce côté crotté, sale, très country; pour moi, c’est qui fait la particularité d’un son –si je peux dire- très québécois. Si j’osais, sans hésitations et sans aspects péjoratifs, j’extrapolerais sérieusement en parlant d’une musique folk rurale très nègre blanc (d’après le livre de Pierre Vallières, qui publia Nègres Blancs d’Amérique aux éditions Parti Pris il y a plus de deux mille ans maintenant). Mais sûr, le Québec comme la Louisiane reste une des racines profondes de la musique folk, blues, rock nordaméricaine. Quelle fut ma surprise à l’écoute de ce cd de voir encore les genres encore propulsés et mélangés. Si Brian Seeger avait été francophone, on aurait pû dire qu’il ferait de la musique de Nègre Blanc. Mais non. Alors s’il avait été Noir, on aurait pu dire qu’il serait un nouveau Leadbelly. Là encore, ben non. Les pistes se perdent et s’embrouillent sacrément. Il aurait pu finir sûrement à Angola, du côté des Arhoolies ou de Sun Records. Seulement, le delta et les champs de coton ne fittent pas le décor. Ici, c’est le delta du St Laurent et les champs de maïs parcourent les rives fertiles de ce fleuve. La ville n’est pas la Nouvelle Orléans (ou ce qu’il en reste….), mais le quartier Hochelaga Maisonneuve, berceau historique –améridien- de Montréal d’aujourd’hui en bordure du bayou Molson. Ooups la binouze. Brian Seeger est un cassé d’Hochelaga, un anglo chez les francos pouilleux d’Hochelaga qui bidouille dans son coin –son salon/living room-, lui aussi comme tant d’autres, un folk guitare/banjo/voix, graisseux, blues de paumés, sur le bord de l’autoroute pas finie dans ce quartier, sur le bord du fleuve, des usines et des quais de déchargements du Port. L’ambiance frise le bayou, le vieux blues, grass roots, le gospel redneck, les chenier, et on sent la south food, le bbq, la bière éventée couler à flôts….Et on reste à Montréal. Sauf une chaleur poisseuse qui reste la même ? La bande son de l’été. Vas y Brian, pousses nous une p’tite tune, le temps d’en prendre une grosse ! Et cela se retrouve sur New Romance for the kids, un des rares labels montréalais qui défrise les genres pour notre plus grand plaisir. http://newromanceforkids.free.fr/brian_seeger.htm http://newromanceforkids.free.fr



The website encountered an unexpected error. Please try again later.