BENOîT BOUTHILETTE La Trace de l-escargot Les éditions JCL, 2005

BENOîT BOUTHILETTE La Trace de l-escargot

Tiens ? Enfin ! Une grande gueule. Une big ugly mouth. Qui carbure à la rage, à la colère et à la baston. Quoi. Ici chez les granolas tranquilos pas revenus des soirées beatnicks 70s entre nous. J-y croyais pas en lisant. J-y croyais pas en suivant la pensée et la trame de ce Benoit. Pas si 16 que cela. Un roman à clefs. Qui finalement décrit un Montréal coïncé sur Centre Sud et Vieux Montréal. Qui explose sous les coups de massue d-un copy killer. Un artiste de la chaire vivante. Du tableau de l-horreur. Du scapel nerveux. Concentré sur du Francis Bacon. Saignant avec cela. Benjamin Sioui, flicaille de la SQ, daltonien et Améridien d-origine, a tous les défauts : coke, exta, et alcool,....dérives philo, constats personnels, colères sociales, bien centrées, bien carrées, trop lucides et trop désabusés. Hot animal machine. On frole le Brett et le Dantec de temps en temps. Pour un premier roman, c-est un polar noir de noir avec quelques longueurs et quelques embrouilles. Sous le ciel de Montréal Downton, y a pas mieux. http://www.jcl.qc.ca



The website encountered an unexpected error. Please try again later.