ANANDA profane cd Overcome Records 2000

L’orientation plus métallique et moins émo prise par Ananda depuis maintenant pas loin de trois ans a laissé un certains nombre de fans de la première heure sur le bord de la route. Qu’ils aillent au diable ! Ananda a toujours voulu réussir ce mélange entre émotions, musique violente et prise de conscience de ce qui nous entoure. Et pour tout vous dire cet album est d’une certaine manière l’aboutissement de ce long périple (ils en sont à leur troisième chanteur ! ! !). Ce deuxième album a un son carrément énorme, ample, qui à mon avis, permettra à ces dix titres de bien tenir face à l’usure du temps, premier ennemi des musiques à fort taux de métal. On se rapproche de la production des derniers albums de Neurosis et autres maîtres du genre. La première grosse remarque, Ananda joue lourd, très lourd. L’ambiance est alors étouffante. Il y règne un désespoir et une colère qui s’en trouvent transcendé. Une voix un peu trop monocorde, le seul gros défaut de ce CD, hurle des derniers espoirs, des dernières pensées. Celle ci est parfois un peu trop présente et devrait peut-être laissé plus de place à la musique qui est d’une intensité (Intensity ? ?) redoutable. Pour décrire rapidement la musique de ce nouvel opus des petits gars de Mantes la Jolie…ben c’est bien simple …C’est un peu la rencontre au sommet du bruit, de tout ce qui s’est fait dans le domaine du hardcore ces cinq dernières années grind+sludge+speedmétal+hardcore chaotique+émohardcore+ hardcore newschool+noise….. C’est donc assez varié dans les compos pour ceux qui se donneront la peine d’écouter. Tout en restant un ensemble cohérent. Lourd , c’est lourd. On trouve aussi des mélodies qui sont bien la marque de fabrique d’Ananda et viennent directement de leurs précédents efforts. Ce qui fait que le vieux fan que je suis s’y retrouve pleinement. Bref un album qui n’est pas simplement un CD de hardcore métal chaotique de plus…pour s’en rendre compte il faut aller assez loin dans l’écoute mais après vous ne serez pas déçu. Un disque que je range entre mes albums de Converge, ACME, Neurosis, His Hero is gone, et bien d’autres maîtres du genre. Sans hésitations. Vous l’avez compris « Profane » est très bon mais il se mérite ! ! !…superbe pochette en prime… http://www.overcomerecords.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.