TIME TO BURN starting point cd Basement Apes Industries 2005

TIME TO BURN starting point

Plus grand chose à se foutre sous les oreilles en ce moment, à part toutes ces merdes émo couille de types bon chic bon genre qui se la pètent à l’émotion pleine de maquillage… « oh my love, i love you so, oh my love, i suck you bien trop tôt…” (c’est vrai aussi pour le punk ou le hard core qui tache… tout le monde se copie et personne ne tente… ). Mais merde, j’aime pas le maquillage moi. Bordel. De la nature, du senti, du qui ne se cache pas. TIME TO BURN, ca m’a plus direct. Bon ok, l’année prochaine je ne saurais sans doute plus qui se cache derrière cette musique, c’est vrai que ca se perd aussi dans la masse, mais c’est franchement bien foutu et ces clermontois ont une certaine rudesse de caractère qui m-attire... z-ont du bide... Voila... TTB, c-est du screamo noise post hard core hypnotique avec pleins de mélodies dedans et encore plus de qualificatifs si j’avais été un peu plus concentré et un peu plus impliqué dans tous ces trucs en core ... Plein les tétons, pas très original dans la voix, ca crie, ca braille mais c’est bien fichu quand même. En fait, j’aime beaucoup les arpèges de la seconde guitare... fin la seconde... la première ??? Les structures oscillent, ondulent. C’est ca, c’est la guitare, c’est elle qui donne le corps, qui maîtrise, qui passe, qui vient et qui repart et qui revient. Discrète. Trop fort, très fine. Pas de références, j’en ai marre des références, bon ok, on va m’engueuler… C’est du qui brule, c’est bien fait et c’est un des disques du mois chez moi. Ni plus ni moins. Time to burnes. (hhhof, j’aurais mieux fait de… de…) http://perso.wanadoo.fr/timetoburn http://www.basementapesind.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.