SICBAY the firelit s-coughs Cd Obtuse Mule 2001

SICBAY the firelit s-coughs

SICBAY est le nouveau groupe de Nick SAKES, personnage haut en couleur qui a commencé la musique à une trentaine d-années pour former les désormais mythiques DAZZLING KILLMEN, héros indétronables de toute la frange Noise de chez SKIN GRAFT des années 90 ! Les Dazzling sont morts comme beaucoup mais la musique retient déjà leurs noms... ils font parti de l-histoire voilà tout ! Ce SAKES à piles de chanteur s-en sort quand même dans les plus beaux apparats... Alors que d-autres seraient tombés dans l-autocongratulation, le bougre reforme un nouveau groupe, COLOSSAMITE, au moment où certains membres des DAZZLING décidèrent de quitter le navire pour assouvir l-envie de cueillir ailleurs leurs propres musiques... COLOSSAMITE, free rock, Nick et trois autres membres... ces 3 derniers font maintenant partie intégrante de GORGE TRIO dont le nouvel album sort bientôt chez SKIN GRAFT ! Bref, petite famille que tout çà et SICBAY nait des cendres de cette désormais révolue (mais fructueuse !) expérience... quelques 45 tours et autres maxis plus tard, SICBAY mange allègrement dans la gamelle noise rock blues pop américaine... retour au source, un petit tour vers des choses moins barges... c-est vraiment typé américain et pas intemporel à la DAZZLING KILLMEN mais le disque vaut quand même largement son pesant de cacahuètes... Alors que les précédentes productions du trio étaient cousues entre chaud et froid, donc pas franchement solides dans le temps, ce nouveau disque chez OBTUSE MULE donne bien plus dans la réussite : passage noise rock bien entendu mais aussi des allées-venues vers d-autres univers inconnus par chez eux... blues dégueux ou calmes, parfois plus désertiques et plus pop en même temps, le tout mélanger à un monde de dissonance comme le rêve ce Mister SAKES... Un disque pas commun, c-est déjà certain, SICBAY retrouve le vent pour naviguer, c-est toujours çà... et attention, même si on tate encore un peu ici ou là, on ne se dirige plus à l-aveuglette, et l-écoute de ce bon album signifie bien que les nuages ont disparus et qu-on navigue dorénavant en vieux briscard, sans sextant ni boussole mais juste et surtout en suivant l-étoile... http://www.obtusemule.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.