SEVEN HATE the matching profile cd Enragés Productions / Dialektik Records 2002

SEVEN HATE the matching profile

Les Seven Hate sont annoncés à travers la sortie de ce cinquième album studio, comme la référence du punk rock en France. Bizarre pour le disque le plus posé de leur discographie. En effet les Seven Hate ont encore ralenti le tempo par rapport à leur dernier effort. Cela s‘entend surtout au début de l’album avec des morceaux d’inspiration plus pop punk que hard core mélodique. Cette direction musicale n’est pas nouvelle et c‘est tout sauf une surprise pour ceux qui connaissent les goûts très variés en matière de rock des gars du Poitou. Ce nouvel album s’ouvre sur deux morceaux qui annoncent bien la couleur de l’album. Morceaux que je trouve un peu mou du genou. C’est le tour de chauffe. Puis les tubes s’enchaînent avec un vrai renouveau dans l’écriture. Déronavant les guitares doivent autant à Fireside/Quicksand, à Jawbox, qu’aux Thugs ou aux Descendents Les mélodies sont toujours finement ficelées et tombent dans l’oreille d’une façon déconcertante. On peut ressentir un petit côté linéaire lors des premières écoutes qui disparaît très rapidement. Pourquoi? Comment ? Je ne sais pas ? De la magie? La voix prend un peu plus de place dans les chansons. Plus présente, elle rajoute de la dynamique à une rythmique moins virulente mais toujours efficace. Seven Hate semble en phase avec son époque. Du coup on les sent plus proche d’Aina ou de Seconde Rate que d’Uncommenfrommars ou NOFX. Ne vous inquiétez pas, il y a aussi sur ces onze titres de bonnes bourrasques hardcore comme « goddam city », qui vous remettent vite d’aplomb sur le skate. Seul petite faute de goût; la pochette est un peu froide, trop passe partout. Avec ce nouvel album les Seven Hate ont encore fait du bon boulot. Ce n’est pas une surprise juste une confirmation. http://www.sevenhate.com http://membres.lycos.fr/fourdu/dialektik.html



The website encountered an unexpected error. Please try again later.