LOZENGE undone cd sickroom records 2005

LOZENGE undone

Boom dans ton nez, LOZENGE revient te salir les oreilles. Point de politiquement correct chez ceux là. On sait KYLE BRUCKMANN complètement dingue du hautbois. Il a déjà fait un disque solo à l-aide de cet instrument issu des noeuds papes des Opéras à papa (i). Kurt Johnson a déjà participé aux Flying Luttenbachers de Waesel Walter. Cette nouvelle vague crispe une nouvelle fois les doigts. Poings fermés, le caractère est compliqué mais très ouvert à l-esprit. Bruitiste à souhait, No wave dans l-âme, LOZENGE cherche à se perdre, juste pour voir le risque de près. Cherchez l-intru : Hautbois, tuba, accordéon, batterie, guitare, basse, voix, percus métalliques, sax, batterie, clavier et j-en oublie... Hein alors ? Je dirais aucun. Le schmillblick est il sale ? On peut le penser. Le schmillblick est il pauvre ? Je dirais Oui. Le schmillblick est il Noise ? Alors là oui. Est il éclopé ? Oui encore. LOZENGE n-est pas du style à chipoter, il y va, il scande comme le savant qui a trouvé, il cherche comme le curé vieillit. Tout ce qu-on peut dire c-est qu-on s-approche du concert mythique, du concert à la cacophonie certaine, du battement violent qui génère la tendinite aigue des oreilles délabrées. LOZENGE aurait pu couper du saucisson sec, il a préféré crier tout son passé. http://www.mylozenge.com http://www.sickroomrecords.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.