FUCKED UP une série de 45 t... 7- deranged records

Faut comprendre. Les Fuck Up et deranged records de Toronto ont tout compris. Vraiment tout compris. Leurs disques sont des 45 tours, 2 titres, la vieille formule du 45 punk. Pochette noir et blanc, paroles à l’intérieur, point à la ligne. Parfait retour à une simplicité et à de vrais cris punk. Tant mieux. Un membre des sous estimés Ruination et un membre de Career suicide sont aussi fuckés dans l’aventure Les influences de Fucked Up se prennent dans le spectre large du punk nordus, de necros, negative approach, tied down, à Poison idea (kings of punk) ou encore DOA (hardcore 81), même uk subs (pour le sens de la mélodie), ou encore de vieux trucs hardcore us californiens. Là dessus, c’est vraiment bien construit, bien rentre dedans, et très bien maitrisé. Le format, 45 tours deux titres, réussit parfaitement bien aux Fucked Up : il amplifie leurs talents et leurs messages. Certains titres sont même téléchargeables sur le site de deranged record No Pasaran/Circling the drain, février 2002, Deranged rec. Reprendre et rappeler aux punks les réalisations du Frente Popular et leur souvenir l’histoire d’une autonomie en noire et rouge. Leur hurler que tout cela reste possible. Personnellement, je préfère la face b avec un sacré morceau sur l’ennui en boucle et la lourde réalité qui t’isole encore plus chez toi. Très beau constat et très bonnes paroles. Une remise à jour des discours punks : un coté anarchiste et situationniste. Bien assum Police/Municipal Prick, juilllet 2002, Deranged rec. Un 45 tours vraiment punk. Un côté agnostic pour Municipal Prick qui dénonce les élites municipales du Toronto avec une belle brochette de portraits. La face A est leur tube : police. Là encore très bons morceaux. Du grand punk bien direct et évidemment politique. La pochette suit son situ avec la photo d’un troupeau de CRS chargeant des manifestants à Paris en 1968 (ou peut-être même les Enragés en 70 ? Baiting/the public, juillet 2003, deranged record Une mère de famillle vit dans la misère noire, les rats sur la couverture, les enfants dorment d’un sommeil profond, une fiole sur la table de nuit. Comment échapper à la misère, en sortir mort ou vivre au milieu des rats ? Une évolution pour les Fucked Up, un côté un peu plus noir, plus sombre, plus amer, et une musique plus mid tempo avec un côté expérimental clarinette et saxophone. Un très bon 45 tours de transition qui finalement est composé d’un seul et unique morceau Dance of death/the public, juillet 2003, deranged record Une intro, germs, poison idea, presque décalée, et une rythmique lourde. Un break et paf en avant pour la danse de la mort. Un jour de malchance où tu cumules tout : les miroirs tombent, 10 ans de malheur, tu croises des chats noirs, 20 ans de misères, etc. Cette puanteur dans l’air à laquelle on s’est habituée. Un morceau très noir et très profond. Belles paroles moins punk anar et plus « poètiques ». De même pour la face B, Fucked Up affronte ses démons intérieurs. Awake! Sans fin Dernier truc, le tout vient d’être réédité (un ep en plus, et des titres démo, en concert, etc) en cd par deranged records. Plus facile à trouver et tout d’une traite! Ben Cool cel http://www.derangedrecords.com



The website encountered an unexpected error. Please try again later.