AMYGDAL s/t 7- Flower violence 2000

Ces quatre titres d’Amygdal distillent une réelle violence. Le chanteur éructe à la mort. Comme si l’urgence du propos ne pouvait attendre. Comme si le sort de notre monde en dépendait. Malgré quelques passages d’accalmies dans cette tempête de « newschoolmétalémo », rien semble pouvoir libérer le crieur de ses songes les plus sombres. La musique est assez convenue et manque de folie mais le propos est sincère et fait passer la pilule. Ceux qui ont pu apprécier les brouillons d’Aclys peuvent s’y retrouver. Pourquoi pas?



The website encountered an unexpected error. Please try again later.